Chronique – Dating you / Hating you ϟ

Dating you Hating youTitre : Dating you / Hating you
Titre original : Dating you / Hating you
Auteur : Colleen Hoover
Edition et collection : Hugo Roman – New Romance
Date de publication : 01/06/17
Pages : 393
Prix : 17 euros
Genre : New Romance

Résumé : 

Lors d’une rencontre embarrassante à Halloween, Carter et Evie, deux agents extrêmement influents d’Hollywood flashent l’un pour l’autre. Mais lorsque qu’ils sont mis en compétition pour le même poste —, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. Pourtant la rivalité entre ces deux trentenaires, compétents et haut placés, ne suffit pas à éteindre la flamme ces deux tourtereaux adeptes de l’amour vache.

– Je suis mariée à mon travail, c’est une information de notoriété publique.
– C’est parfait, parce que moi aussi. Ce sera comme si on trompait nos boulots, ensemble, s’exclame-t-il, apparemment ravi d’avoir trouvé une faille dans laquelle s’engouffrer.

Mon avis : 

L’objet-livre 

Je dois dire que j’ai craqué pour la couverture et son côté très sobre. La gamme de couleur me plait avec ses notes fraîches et acidulées et son peps débordant, quant à l’idée de mettre les deux personnages en noir et blanc et surtout en tenue de travail… Parfait ! Cette couverture reflète très bien le roman à mon sens et m’a plu !

Le roman et ses personnages 

Dans ce roman, nous suivons deux personnages tombant amoureux malgré leur concurrence au travail. Et en effet, le travail est important et a un rôle clé dans le récit. Beaucoup de scène s’y déroule et surtout, c’est le cœur de l’intrigue de cette romance au final. Sans leur job, Evie et Carte sont d’une part bien démunie, mais n’ont pas vraiment lieu d’être en tant que romance digne d’intérêt car c’est bel et bien le fait qu’ils travaillent ensemble qui donne du mouvement au récit.
L’intrigue mêle donc à la fois cette romance qui se créé au fil des pages mais également le monde du travail et la question de ce que l’on est prêt à faire pour conserver son job. Et je ne vous cite même pas la question de la femme dans le boulot qui est bien évidemment abordé de manière à la fois très simple et concrète. Cette question du travial dans notre société ou bien celle de la place de la femme dans le monde du travail sont autant de questions actuelles qu’il est intéressant de voir abordées. D’autant plus qu’ici, elles sont contrebalancées par la douceur et le côté très amusant de la romance.
Ici, vous n’aurez pas une romance à l’eau de rose et certainement pas tirant sur le drame. Au contraire, attendez-vous clairement à rire avec Evie et Carte puisqu’ils n’hésitent pas à se faire les pires crasses toujours dans l’humour pour être le premier. Malgré ses tirs dans les pattes, ils tombent amoureux et ne cessent au fond pas de se rapprocher l’un de l’autre. On est constamment avec leur romance entre rire et envie de leur mettre des claques pour qu’ils se jettent l’un sur l’autre.
Peu à peu, on se laisse prendre au jeu en ayant à la fois envie de voir la crasse prochaine et envie de savoir comment les choses vont se terminer entre eux. Mais plus encore, j’avais envie de savoir ce qui allait se passer au travail pour nos deux personnages, de savoir lequel allait s’en sortir, lequel n’allait pas s’en sortir. Quant à la petite intrigue concernant leur boulot… Elle apportait de l’action et des rebondissements au récit et c’était très sympa !

Niveau personnage, j’ai vraiment adoré Evie et Carter. La première est particulièrement charmante, drôle et l’héroïne typique des romans de Christina Lauren. Je l’ai beaucoup aimé et je n’ai eu aucun mal à m’attacher à elle. Quant à Carter, il est également un personnage très sympathique et drôle. Et le lien entre eux m’apparaît tellement naturel que j’avais envie de suite de les voir ensemble.
Dans l’ensemble, les personnages sont très bons et demeurent aussi bien menés que le sont habituellement les personnages de Christina Lauren. J’ai adoré détesté le boss de Carter et Evie, et j’ai ris aux blagues de leurs amis. En bref, j’ai aimé les personnages de ce roman qui en font assez sans trop en faire et ont cette crédibilité amusante typique des personnages des deux auteurs.

L’écriture 

Je ne pense pas que je pourrais un jour dire du mal de l’écriture de ces deux auteurs. Encore une fois, elles signent avec brio une romance très sympa, qui pour une fois se joue avec très peu de sexe. La double narration qui fait leur marque de fabrique se montre une nouvelle fois à la hauteur, et permet de mieux tout comprendre.

Et alors, pour conclure ? 

Ce one-shot m’a vraiment bien plu, j’en ai apprécié l’humour, la thématique et la romance pleine de pep’s. L’intrigue est prenante dans son genre, les personnages touchants et c’est typiquement tout ce que j’aime chez ces deux auteures. J’en serais pour un peu déçue de ne pas voir de suite à ce roman même s’il se suffit à lui-même et que je trouve rafraîchissant de n’avoir qu’un récit unique !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s