Chronique – Un palais d’épines et de ronces ϟ

Titre : Un palais d’épines et de roses
Titre original : A court of thorns and roses
Auteur : Sarah J. Maas
Edition et collection : La martinière – Jeunesse
Date d’édition : 03/17
Pages : 524
Prix : 18,90 euros
Genre : Young Adult – Fantasy

113855269Résumé : 

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Plains ceux qui ne ressentent rien.

Mon avis : 

L’objet-livre

J’avoue que j’avais déjà craqué sur la couverture dans la VO et j’étais plus que ravie de voir qu’elle restait pour la version française. Bien que le dos tout noir demeure un peu sobre, j’aime vraiment beaucoup cette couverture et les arabesques de ronces qui se poursuivent sur la quatrième de couverture. J’aime vraiment beaucoup cette couverture !

Le roman et ses personnages 

J’avoue que j’avais peur de ne pas réussir à entrer de suite dans l’histoire car avec la fantasy j’ai toujours un peu de mal. Et pourtant… Il m’a suffit d’un petit chapitre, et je me suis laissée happer par ce roman et par tout cet univers parfaitement bien mené. En effet, j’ai trouvé que les choses étaient particulièrement bien amené et que l’on entrait rapidement dans l’univers, et très facilement. Dès les premières pages, je n’avais plus envie de lâcher le livre.
A ce monde merveilleux dans lequel on se plonge avec délice et facilité, vient s’ajouter une intrigue finement menée et terriblement intéressante. Dans ce roman, nous avons une réécriture de la Belle et la Bête donc on s’attend quelque peu à voir notre belle, ici Feyre, se retrouver dans un royaume d’enchantement, prisonnière pour sauver sa famille. C’est un peu le cas ici même si c’est son acte qui la mène dans le palais de Tamlin et que celui-ci est bien plus beau que la bête ne l’ait dans le Disney ! En effet, sa seule monstruosité est aux yeux de Feyre, puisqu’elle craint énormément les immortels dont il est issu. Et peut-être également par le masque qui couvre les visages de tous les membres de la cour de Tamlin.
Dans ce royaume et ce monde qu’elle ne connait pas, Feyre va être obligé de faire confiance à ses geoliers et va peu à peu se faire à leur présence et en venir à les apprécier. Plus elle en apprend sur Tamlin et sa cour, plus elle en vient à l’apprécier et plus on en vient à entrer dans ce monde, plus nous nous y faisons, de la même manière que notre héroïne. La plus grosse moitié du roman suit cet arc, avec Feyre qui découvre un monde qui n’est pas le sien, et se fait à celui-ci. Elle découvre que le monde des immortels est en danger et ce que cela implique pour son propre monde et surtout, elle tombe amoureuse.
La seconde partie de l’intrigue se concentre sur le mal qui règne sur le monde des immortels et se voit pleins de plus de rebondissements. En effet, sur la plus grosse partie, il se trouve tout de même beaucoup de longueur. Le côté un peu répétitif des scènes s’explique et se comprend par la dimension de routine de ce début, mais c’est vrai que cela apporte une certaine longueur au récit parfois. Heureusement que quelques scènes viennent ponctuer d’action tout cette première partie, et permettent ainsi de mettre en avant le mal rongeant le pays.
Malgré toute cette longueur, dans la seconde partie, il y a plus de rebondissements et l’action durant tout le récit permet que l’on ne s’ennuie pas. Il se passe énormément de choses et l’intrigue demeure riche et complète. J’ai une grande hâte de voir celle qui viendra dans le second volume.

Feyre, en premier lieu, est une héroïne que j’ai aimé dès le début. Forte et parfois un peu brute de décoffrage dans sa manière d’être, j’ai aimé ce qu’elle dévoilait petit à petit et sa façon d’être si naturelle. Elle qui fait tourner la famille, elle m’a beaucoup touché dans ses sentiments et son absence de ressentiment à l’égard de celle-ci parfois. Même si elle est durement traité par sa famille, elle ne cesse de s’occuper d’eux envers et contre tout et j’ai beaucoup aimé cette émotion abrupte que l’on découvrait en grattant à la surface.
De même, j’ai beaucoup apprécié Tamlin, qui cachait énormément de chose mais avait le même gout que Feyre pour la protection des siens.  C’est une des choses qui les rapprochent l’un de l’autre et j’ai beaucoup aimé cela. A part cela, j’ai parfois eu du mal à comprendre comment Feyre pouvait tomber amoureuse de lui sachant que l’on en apprenait très peu au sujet de lui. La plupart des choses à savoir, nous ne les apprenons que dans la seconde moitié du récit. Cependant, on voit naître les sentiments très vite entre les deux personnages et c’en était particulièrement touchant.
J’ai aimé la complexité des personnages et le fait qu’ils aient beaucoup de facettes. Notamment Lucien, toujours très amusant dans ses dialogues avec Feyre et surtout Rhysand. J’ai cru comprendre qu’on le voyait bien plus dans le second volume et j’espère vraiment que c’est le cas car j’ai bien envie de savoir comment les choses vont évoluer dans sa relation toujours d’une ambiguïté folle avec Feyre. C’est un personnage qui m’a beaucoup plu car on ne sait jamais trop quoi penser de ses paroles ou de ses actes !
En soit, tous les personnages sont tellement bien construits que l’on ne peut que les apprécier ou les détester mais en tout cas les ressentir avec une force très humaine. C’était en cela un roman très plaisant et complet !

L’écriture 

J’ai totalement découvert Sarah J. Maas avec ce roman et j’avoue que j’ai totalement accroché avec la plume de celle-ci. Sa plume est agréable à lire et très belle. Elle n’est ni simple, ni complexe et nous immerge très facilement dans son monde. J’ai trouvé que cette réécriture était très bonne et cela pourrait bien me donner envie de me replonger dans le Disney !

Et alors, pour conclure ? 

Petit coup de coeur que ce premier tome, mais coup de coeur quand même ! J’ai vraiment apprécié ce roman et il me tarde de découvrir le second volume. J’ai vraiment aimé me plonger dans cet univers et je n’ai qu’une seule envie : me plonger dans la suite ! Ce roman met en place de très bonne chose et même s’il se suffirait à lui-même en tant que tel, je suis certaine que la suite sera encore meilleure !

 

Publicités

2 réflexions sur “Chronique – Un palais d’épines et de ronces ϟ

    1. Je pense que c’est aussi la couverture qui m’a autant donné envie de le lire ! ☺️ Contente d’avoir participer à ton envie de le découvrir car c’est vraiment un univers très sympa et je me suis éclatée dans ma Lecture ! J’ai donc hâte d’avoir ton avis dessus 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s