Chronique – The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré ϟ

la-cite-des-tenebres,-tome-6---la-cite-du-feu-sacre-591760-264-432Titre : The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré 
Titre original : City of heavenly fire 
Auteur : Cassandra Clare
Edition et collection : PKJ
Pages : 791
Date de sortie : 4 juin 2015
Prix moyen : 19,90 euros 
Genre : Young Adult 

Résumé :

Les ténèbres s’abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu’ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. L’unique espoir de l’anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d’Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s’annonce plus difficile que jamais…

Avant, elle croyait que le monde se divisait entre les bons et les mauvais, entre l’ombre et la lumière, mais elle avait changé d’avis. Elle avait vu le mal en fac, incarné par son frère et son mal, le mal causé par de bonnes intentions et par la soif de pouvoir. Mais dans le bien, il n’y avait pas non plus de garantie : la vertu pouvait s’avérer à double tranchant, et le feu du ciel était aveuglant.

Mon avis :

L’objet-livre 

Fidèles aux autres romans de la saga, le tome 6 a une couverture du même genre toujours tout particulièrement belle. J’en suis fan, vraiment. Mais c’est aussi peut-être parce que je suis tellement accro à cette saga que chaque roman me parait magique et magnifique.

Le roman et ses personnages

Avec ce dernier tome, j’avais bien évidemment énormément d’attente et de questions qui attendaient des réponses. J’avais donc bien évidemment un peu peur de ne pas les découvrir véritablement, j’avais peur que quelque chose me déplaise. En tout cas, je partais avec pas mal d’attente pour ce dernier volume et je n’ai pas été déçue du voyage car j’ai littéralement adoré ce roman.
Dans ce nouveau tome, nous reprenons très peu de temps après la fin du tome 5. Clary a réussi à rompre le lien entre Jace et Sébastien mais celui-ci a créé son armée de créature et compte bien envahir le monde et détruire à jamais les chasseurs d’ombre. Eux qui ne savent même pas comment détruire leur ennemis, ils voient leur fin approcher peu à peu sans parvenir à savoir comment ils vont s’en sortir.
Déjà que j’avais du mal à voir comment les chasseurs d’ombre allaient s’en sortir, j’avoue que j’ai eu encore plus de mal à imaginer cela avec ce dernier tome. Plus ça allait, plus je voyais les choses se corser et plus j’avais de mal à imaginer ce que tout cela allait donner au final, comment l’auteur allait répondre à nos questions et ce que cela allait donner au final. J’étais à la fois dans l’attente et dans le questionnement sans fin quant à ce qui allait advenir.
Au final, nous obtenons peu à peu toutes les réponses à nos questions et l’intrigue évolue peu à peu jusqu’à aboutir à son final explosif. Mais c’est de manière vraiment longue et lente que les choses en viennent à leur fin car le roman est énorme et donc particulièrement lent parfois. Cependant, et malgré une certaine longueur parfois, la plupart s’explique et se comprenne et puis… Comment avoir envie de voir ce récit se terminer ? Au contraire, on en est content de voir les choses traîner un peu parfois.
Je pense que ce qui faisait que les choses se traînaient c’est qu’il n’y avait en soit pas trop d’action. En fait, l’action était centrée sur quelques passages et même si on ne peut pas non plus dire que l’on s’ennuyait tant que ça, je pense que les choses auraient parfois être un peu plus relevé un peu plus tout du long de l’histoire. Même si on avait de vraies réponses à l’intrigue et même si c’était plaisant de passer tout ce temps dans la lecture, parfois, c’était un peu plat et le saut d’un personnage à l’autre était la seule chose rendant dynamique le récit.
Malgré tout, ce roman demeure une très bonne fin car clôture les chapitres de cette saga tout en ouvrant quelques portes quant à une possible suite. J’aime quand les récits s’ouvrent de cette manière et laisse à entendre la suite. On voit d’ailleurs déjà bien les choses se profiler pour la nouvelle saga. Cependant, l’arc de cette saga-ci se termine et on a une véritablement fin. Et une fin qui personnellement m’a énormément plu même si elle m’a laissé toute vide et un peu triste. Bon, j’avoue : j’ai peut-être versé une petite larme…

Au niveau des personnages, ils sont constamment et à coup sûr le point fort du récit. J’ai été particulièrement heureuse de retrouver mes personnages chouchous et ce même si c’était pour la dernière fois. J’ai aimé la manière dont les choses changent et évoluent, atteignant ainsi leur apogée, de même que j’ai aimé la manière dont les personnages changent et se dévoilent dans ce roman.
Clary, qui jusque là est un gros coup de cœur en terme d’héroïne, m’a beaucoup touché dans ce tome car elle apparaît plus battante que jamais. Mais plus encore, son duo avec Jace m’a vraiment plu car ils sont plus proches qu’ils ne l’ont jamais été et s’affirme comme un couple en tant que tel. Un couple qui se bat pour défendre leur amour et le monde qu’ils aiment. Je les ai vraiment adoré et même s’ils sont moins au cœur du récit que dans les tomes précédents, ils n’en demeurent pas moins les héros de base et, en cela, ont tout mon amour.
Simon, de son côté, apparaît plus que jamais comme un héros à part entière, ne serait-ce que pour ses choix sur la fin du roman. Je l’ai trouvé parfait dans son genre et je trouve qu’il est sans doute le personnage qui évolue le plus dans ce qu’il était pourtant à la base. Quant au couple qu’il forme plus ou moins avec Isabelle, j’ai aimé ce qui se dégageait de ce duo et la manière dont ils étaient attachés l’un à l’autre. Les choses paraissent tellement normales entre eux, bien qu’Isabelle soit toujours Isabelle….
Du côté d’Alec et de Magnus… Quoi dire à part qu’ils vont sincèrement me manquer ? Véritablement, tous les personnages de cette saga vont me manquer et je vais avoir du mal à me faire à l’idée que c’est fini, terminé… Heureusement qu’il y a la nouvelle saga qui sort enfin, surtout que l’on découvre ses personnages principaux dans La cité du feu sacré, et qu’ils me plaisent bien.
Les personnages de TMI seront donc véritablement et toujours un gros coup de coeur pour moi. Je les quitte à regret et je ne pense pas que j’aurais de mal à relire leurs aventures car je les aime !

L’écriture 

Fidèle à son habitude, Cassandra Clare nous donne à voir un récit prenant et franchement bien mené. La fait que la narration vogue d’un personnage à l’autre, cela donne un dynamisme dingue et surtout nous permet de revoir tous les personnages que l’on aime tant, ainsi que de couvrir tout ce que l’on a à voir. Déjà, et comme ces personnages, Cassandra Clare me manque, ainsi que tout l’univers qu’elle a créé. Pour cela, chapeau à elle !

Et alors, pour conclure ?

Je pense que vous l’aurez bien compris, ce roman a été un beau coup de cœur ne serait-ce que parce que j’ai adoré sa manière de clôturer les choses. Il me tarde par conséquent de me lancer dans la nouvelle saga. Cependant, je compte bien attendre encore un peu avant de me plonger dans la lecture de La princesse de minuit, aussi difficile que cela soit ! Quant à ceux d’entre vous qui n’ont toujours pas franchi le cap : qu’attendez-vous pour vous lancer dans TMI ? Hein ? Franchement ? :p

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s