Chronique – Off Campus, tome 1 : The Deal ϟ

Off Campus 1.jpgTitre : Off Campus, saison 1 : The Deal
Titre original :
The Deal
Auteur :
Elle Kennedy
Edition et collection :
Hugo Poche
Pages :
490
Date de sortie :
Mai 2017
Prix moyen :
7,40 euros 
Genre :
New Romance

Résumé :

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.
Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.
Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

Ces jours-ci, je ne regarde plus en arrière. Je ne regarde plus qu’en avant.

Mon avis :

L’objet-livre

Depuis longtemps, je m’étais quelque peu détaché des éditions Hugo Romans. Je renoue donc ici avec la collection poche qu’ils ont sortis courant mai. Et j’ai par ailleurs beaucoup apprécié la couverture de celui-ci qui, me semble-t-il, est la même que sur la version en grand format. J’apprécie le fait qu’il fasse des poches et j’ai beaucoup aimé l’objet en lui-même car malgré le petit format, je l’ai trouvé globalement bien travaillé. Et si souvent je trouve les poches moins esthétique que les grands formats, celui-ci ne m’a pas du tout dérangé et je l’ai même trouvé plutôt sympa !

Le roman et ses personnages 

Si vous me connaissez un peu, vous savez qu’avec moi, la New Romance, ça passe ou ça casse, j’ai très rarement de juste milieu en la matière et je dois dire que j’ai donc été tout particulièrement ravie de découvrir cette saga avec un premier tome qui m’a énormément plu et surprise. En effet, même si le résumé me plaisait bien, j’avais peur de tomber dans le cliché et au final, cela n’a pas du tout été le cas, et j’en ai été plus que ravie !
Dans ce roman, nous découvrons Garrett, un joueur de hockey du tonnerre qui risque sa place dans l’équipe universitaire à cause d’une mauvaise note. Il va donc demander à Hannah, une jeune fille qui elle a réussi son examen de l’aider à réviser. Si au début, celle-ci n’a pas le temps pour ça et refuse donc, elle va finir par accepter quand Garrett lui propose en échange de l’aider à séduire le garçon sur lequel elle a flashé. Très vite, on voit les deux protagonistes se rapprocher et devenir amis, avant de développer des sentiments l’uns pour l’autre.
J’ai particulièrement accroché avec cette histoire de deal car c’était à la fois un élément humoristique mais également quelque chose qui permettait une certaine dynamique dans l’histoire et faisait un lien entre les protagonistes. De plus, cela leur permettait de développer une certaine amitié, ce que j’ai particulièrement aimé. C’est ce qui fait le propre de cette histoire, l’amitié se développant entre les deux héros alors même qu’ils ont si peu de choses en commun au premier abord.
La dynamique du roman est super intéressante et même si en soit, il ne s’y passe pas énormément de choses hormis les sentiments se développant entre Garrett et Hannah, on ne peut pas dire que l’on s’y ennuie. Notamment parce que les choses se font très naturellement entre eux, et que l’on a pas du tout de mal à croire à cette histoire et surtout que les deux héros se complètent bien. A tel point que j’ai eu un mal de chien à imaginer ce qu’il pourrait se passer comme élément perturbateur car il y en a toujours un dans la New Romance. Au final, la réponse trouvée était plutôt génial et j’ai trouvé que cela donnait du relief à la fin du récit. Donc pour le coup, pas mal !

Les personnages, justement, me faisaient un peu peur. J’avais tellement peur de tomber sur le cliché du beau gosse sportif et de l’intello timide que je me demandais vraiment si j’allais réussir à me plonger dans ce roman. Mais nos héros balaient très vite tous ces clichés et ne rentrent pas dans ces cases.
Si Garrett est en effet un beau gosse sportif, il cache un passé douloureux et on comprend vite que dans son désir de ne pas avoir de copine ne se cache pas juste une absence de sérieux de sa part mais juste l’envie de ne pas se détacher de son chemin, de ne pas avoir de distraction en dehors du hockey. Malgré ce passé douloureux, et son rapport conflictuel avec son père, il n’en ressort par un mec traumatisé et mal dans sa peau comme le type cliché du genre. Ce passé permet en fait ici de rendre plus profonde la relation entre lui et Hannah puisque leur amitié les pousse à se confier l’un à l’autre. Ainsi, ce n’est pas son passé qui en fait le mec qui l’est mais qui va contribuer à ce qu’ils se confie l’un à l’autre.
Hannah est également une jeune fille avec un passé difficile puisque nous apprenons dès la première page qu’elle a été violé quand elle était plus jeune. Cependant, ce n’est pas non plus ce qui fait son personnage, c’est juste un détail de son passé qui va jouer un rôle dans son rapprochement avec Garrett mais sans en faire une nana complètement névrosée pour autant. De même, j’avais peur d’avoir en Hannah la vierge effarouchée type mais non. Si Garrett parvient à la faire rougir, il faut reconnaître qu’il ferait rougir une bonne partie de la population féminine.
Je trouve que toute la dynamique du roman repose sur ce duo vraiment formidable et sur le lien qui naît petit à petit entre eux. Si au début, il développe rapidement une amitié très sympa, ils tombent peu à peu amoureux l’un de l’autre et j’ai trouvé que l’on y croyait sans aucun problème. On s’attache également à eux deux et ils font véritablement la force du récit. J’ai hâte d’avoir de leur nouvelle.

L’écriture 

Première fois avec cette auteure et je dois dire que ça a été une réussite. Non seulement je trouve que l’écriture en elle-même est sympathique et en plus, malgré le peu de chose qu’il se passe toujours dans ce type de roman, j’ai trouvé que l’on ne s’y ennuyait pas du tout. J’ai adoré ce récit et la manière dont l’auteur mettait les choses en place, dont elle présentait ses personnages. J’ai vraiment accroché et je compte bien découvrir les autres protagonistes dans les tomes suivants.

Et alors, pour conclure ?

Comme je viens de le dire, je compte lire la suite de cette saga car j’ai vraiment accroché avec le second tome que j’ai trouvé vraiment top, et même mieux que ce que j’aurais pensé. Moi qui ne savais pas trop sur quel pied danser avec The Deal, et si j’allais l’apprécier, j’ai trouvé que les clichés du genre étaient absents et que l’histoire en elle-même était plutôt sympathique en son genre ! Alors affaire à suivre pour moi car Off Campus pourrait bien devenir une saga coup de coeur en terme de New Adult.

Publicités

4 réflexions sur “Chronique – Off Campus, tome 1 : The Deal ϟ

    1. En tout cas, il me fait partir sur de bonnes bases ! Ils m’ont fait trop rire tous les deux, toujours à se lancer des piques et à se moquer l’un de l’autre. J’ai trouvé que c’était vraiment sympa et très amusant ! J’espère que les autres tomes vont me plaire aussi ☺️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s