Chronique – Caraval ϟ

Titre : Caraval Caraval
Titre original : Caraval 
Auteur : Stephanie Garber 
Edition et collection : Bayard Jeunesse 
Pages : 479
Date de sortie : 8 Février 2017
Prix moyen : 17,90 euros 
Genre : Young Adult 

Résumé :

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

Elle avait disparu comme une étoile s’éteint, n’ôtant rien au monde autour d’elle à part les rayons lumineux que nul ne verrait plus jamais.

Mon avis :

L’objet-livre

Caraval est typiquement le type de roman dont la couverture m’a fait craqué et dont la beauté m’a donné envie de l’acheter, ou même m’a poussé à le faire. Si elle est relativement simple, le côté brillant de la couverture, et ses dessins m’ont beaucoup plu. Avant même de voir la couverture en VF j’étais amoureuse de celle en VO et je suis contente que l’on ait globalement la même (bien qu’il en existe une autre version, je crois). Rien que pour cette magnifique couverture, l’objet-livre est parfait.
Mais en plus de cela, à l’intérieur, nous avons des insertions d’image représentant bien souvent des courriers manuscrits et j’avoue avoir beaucoup aimé qu’ils soient insérés de la sorte dans le récit. Non seulement le roman est beau de l’extérieur mais ces petits détails ajoutent du cachet au livre et permettent de vivre à cent pour cent le récit, de se plonger dans le monde de Caraval.

Le roman et ses personnages 

Nous découvrons dans ce roman le personnage de Scarlett, une jeune fille qui est coincée sur une île par son tyran de père. A quelques jours d’un mariage arrangé qui les mettrait, elle et sa sœur, en sûreté loin de leur père, Scarlett et Donnatella, sa fameuse soeur, sont invitées sur l’île de Maître Légende pour assister au spectacle de Caraval, un show entre illusion et magie qu’elles rêvent de voir depuis toute petites. Cependant, en débarquant sur l’île, Donna disparaît et Scarlett s’allie à un marin auquel elle ne fait guère confiance pour retrouver sa soeur.
Dès le début, donc, le mystère est présent et l’on ressent la détresse de Scarlett et son envie de découvrir où a atterri Donna. Toute cette dimension de mystère est vraiment intéressante et prenante et c’est ce qui fait tout le roman, ce qui m’a de suite plu et m’a fait entrer très directement dans le bain. Je me suis directement retrouvée plongée dans le mystère et dans les questions, et surtout dans une dimension d’illusion. Très vite, le lecteur est prévenu, au même titre que Scarlett, tout dans ce monde n’est qu’illusion, rien n’est réel. Alors on se demande en permanence si ce que l’on vit, ce que l’on lit, est réel et où s’arrête l’illusion.
Cette dimension entre réalité et illusion m’a énormément plu et je me suis laissée prendre au jus. C’est ce monde qui m’a particulièrement plu, et surtout le fait d’être complètement plongée dans les questions sans réponses, d’être sans arrêt dans le questionnement et de ne pas savoir quoi croire, qui croire. J’ai trouvé qu’on était autant perdu que l’est l’héroïne et c’est ce qui m’a le plus plu dans tout cela, dans cette histoire et dans cet univers hors du commun.
Quant à l’intrigue en elle-même, je l’ai également tout particulièrement apprécié. D’une part parce que l’idée en elle-même était sympa mais aussi car elle permettait un maximum d’actions tout au long de la lecture, beaucoup d’évolutions durant toute celle-ci. Le fait que l’on soit dans ce monde que l’on ne connait pas, et cette idée de sœur que l’on recherche, tout au long de l’aventure qu’est Caraval… Ouais, j’ai vraiment adoré car c’était à la fois un univers sympathique de magie et d’illusion mais aussi un réel cheminement, une enquête réelle.
Plus que l’intrigue, c’est l’univers même de la saga qui m’a plu et m’a transporté. Si l’intrigue était sympathique et m’a beaucoup plu, c’est le monde dans lequel on se retrouve plongé qui a plus que tout eu mes faveurs ici et pour lequel j’ai véritablement eu le coup de cœur de l’absolu. Ce monde entre magie et illusion, c’était véritablement génial et sublime, et je m’y suis beaucoup plu. En cela, il me tarde de lire la suite et de voir ce que Caraval aura de beau à m’offrir par la suite.

Quant aux personnages, j’ai vraiment apprécié Scarlett. En grande sœur souhaitant à tout prix protéger sa sœur puis la retrouver, elle m’a beaucoup touché. A la fois très intelligente, et parfois d’une grande naïveté, elle m’a de suite plu. Si parfois, elle est LA grande sœur dans toute sa splendeur, elle agit parfois de manière impulsive et avec une naïveté presque enfantine. C’est une chose qui m’a plu, ces deux facettes qu’elle avait et qui en faisait un personnage très complet. Le fait que l’on suive l’histoire à ses côtés permet également d’être autant berné qu’elle ne l’est. Ainsi, on se pose les mêmes questions qu’elle et ont croit aux mêmes choses qu’elle.
Du côté de Julian, le marin, j’ai eu un gros coup de cœur pour ce personnage, coup de cœur qui s’est accentué au fil des pages et de l’attachement qui se développe entre Scarlett et lui. Si au début, on ne sait pas trop quoi penser de lui et qu’à plusieurs reprises, on ne peut pas lui faire confiance, il m’a peu à peu plu de plus en plus et je suis au fur et à mesure tombée amoureuse de lui. Je l’ai trouvé à la fois amusant et adorable mais aussi et surtout particulièrement malin. J’aime tout ce qu’il représente et comment les choses évoluent peu à peu dans sa relation avec Scarlett.
Donatella de son côté, ne m’a pas énormément plu. Je l’ai trouvé très immature et elle m’a un peu agacé parfois même si on la voit très peu dans le roman, puisque justement, le but de Scarlett et de la retrouver. Mais elle m’a fatiguée par bien des aspects. Parfois, j’avais envie de lui foutre des claques mais je comprenais aussi parfois sa manière de se comporter et au final, beaucoup de choses se sont expliquées peu à peu sur la fin. Malgré tout, je ne peux pas dire qu’elle soit mon personnage préféré.
Je parlerais bien de Maître Légende mais il est compliqué d’en parler véritablement. Il fait cependant parti de la véritable ambiance de Caraval et j’ai adoré le côté énigmatique du maître de Caraval. Par contre, j’ai détesté le père des filles et le tyran qu’il était avec Donna et Scarlett. A ce titre, je ne pouvais donc pas totalement détester Donatella.

L’écriture

Au niveau de l’écriture, j’ai véritablement adoré la plume de Stéphanie Garber. J’ai véritablement trouvé qu’elle avait une belle manière d’évoquer certaines choses et des mots et formulations très justes et bien trouvés. Bon, certes, je n’ai lu que la VF mais cela reste tout de même hyper agréable à lire. De plus, cela n’empêche pas que l’on plonge totalement dans l’univers de Caraval. Au contraire même, on s’y retrouve totalement et la plume aide tout particulièrement à ce que l’on se retrouve bien dedans.
J’ai aimé également que bien que le texte soit écrit à la troisième personne, ce soit le personnage de Scarlett que l’on suive et donc par sa voix, et sa personne que l’on découvre tout l’univers de Caraval. Non seulement je ne voyais pas d’autre solution à la narration mais en plus, cela permettait de se poser les mêmes questions qu’elle et d’aborder Caraval de la même manière qu’elle le faisait.

Et alors, pour conclure ?

Ce roman a été une belle découverte pour moi et surtout une plongée dans un monde à part que j’ai tout particulièrement apprécié. Malgré tout, je pense que ce soit le genre de roman que soit on adore, soit on déteste et je comprends que des gens aient pu être déçu de leur lecture. Surtout qu’en soit, l’intrigue peut soit plaire soit ne pas plaire du tout. Je me demande vraiment ce que la suite va donner et il me tarde vraiment de me plonger dedans et de le découvrir car, et c’est certain, je vais lire la suite de Caraval dès sa sortie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s