Chronique – Calendar Girl, tome 2 : Février ϟ

Titre : Calendar Girl, tome 2 : Février Calendar Girl 2
Titre original :
Calendar Girl, February
Auteur :
Audrey Carlan
Edition et collection :
Hugo Roman – New Romance 
Pages :
108
Date de sortie :
Février 2017
Prix moyen :
9,95 euros
Genre :
New Adult 

Résumé 

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.
L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

 Merci, Alec, de m’avoir montré que je peux aimer, que je peux me donner librement et accepter ce qu’on m’offre, même si ce n’est que pour une courte durée.

Mon avis

L’objet-livre 

Comme pour le premier tome, pas de grosse surprise sur ce second tome. J’aime toujours autant l’idée qui lie quelque peu les tomes entre eux. Pas super fan de la couleur des petites silhouettes sur ce tome-là, mais c’est en adéquation avec le tome en lui-même que j’ai un peu moins aimé que son prédécesseur !

Le roman et ses personnages 

J’ai bien moins aimé ce second tome que le premier mais j’ai néanmoins apprécié de retrouver Mia et de découvrir le nouveau client de celle-ci malgré tout. Dans ce nouveau roman, Mia prend la route vers Seattle où elle rencontre l’artiste un peu étrange qu’est Alec. Elle va devenir sa muse et tout le roman prend une réelle dimension artistique. J’ai particulièrement apprécié ce côté artistique et j’ai eu très envie de voir les œuvres décrites tout au long du roman.
Mais ce qui m’a le plus plu dans ce second tome, c’est certainement les découvertes sur elle-même que fait peu à peu Mia. Elle se découvre, ses forces, ses faiblesses et c’est tout l’intérêt du roman. Je trouve que la dimension artistique permet de donner un peu de profondeur à ce récit. En elle-même, la pseudo-intrigue n’avance pas des masses même si on sent que le troisième tome aura un peu plus de rappel de ce qu’il s’est passé dans le passé de Mia.
Par contre, je n’ai pas été une grande fan du lien entre les deux personnages. Oui, c’est bien qu’elle s’attache un peu à ses clients, mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de la voir écarter les jambes pour tous ses clients et s’y attacher à chaque fois. Ceci dit, le fait que Mia ait des sentiments pour son premier client rend les choses moins… Agaçante pour moi et l’on arrive tout de même à comprendre son choix d’en profiter un peu.

Concernant les personnages en eux-mêmes, j’ai beaucoup aimé Mia dans ce tome, encore une fois. J’ai aimé découvrir tout ce qu’il y a de plus triste en elle et y voir une petite fille blessée et se sentant seule, une gamine qui a toujours tenté de porter le monde dans ses bras et qui souffre d’être le pilier de sa famille plus qu’elle ne le dit. J’ai aimé toute cette découverte autour d’elle-même et le fait que l’on voit en chaque tome une petite découverte sur elle à chaque fois.
Du côté d’Alec, cet artiste un peu étrange, je ne me suis pas sentie particulièrement séduite par lui. Je pense que c’est ce qui a quelque peu fait baisser mon avis sur ce roman. Je n’ai pas accroché mais j’ai par contre tout particulièrement aimé ce qu’il fait ressortir de la jeune femme. Il lui en apprend beaucoup sur elle-même et en cela, je ne peux qu’applaudir.
Evidemment, j’aurais été fortement déçue de ne pas avoir de nouvelles de Wes, et j’ai trouvé intéressant de voir souvent des références à lui et à leur mois ensemble. De même, le fait qu’ils prennent des nouvelles l’un de l’autre m’a beaucoup plu car je n’ai pas eu l’impression que leur amour avait été uniquement pour un tome. Alors… Contente d’avoir eu de ses nouvelles !

L’écriture 

Sur ce point, mon avis ne change pas pour le second tome. Les scènes de sexe qui sont ma bête noire de la New Romance ne m’ont ici pas particulièrement dérangé. Si elles ne sont pas forcément mes préférées du genre, elle ne m’ont pas non plus dégoûté alors… On va dire que ça passe. Ce n’est cependant clairement pas un roman que je lis pour son écriture, c’est certain !
Cependant, en terme de profondeur, si l’on peut dire pour ce genre, j’ai apprécié les conversations entre Alec et Mia pour ce qu’ils apportaient. C’est une chose qui m’a plu dans ce roman et j’ai trouvé les choses plutôt.

Et alors, pour conclure ? 

Ce second tome m’a bien plu même si dans l’immédiat, c’est loin d’être mon préféré. Je commence à voir apparaître des choses qui ne me plaisent qu’à moitié mais cependant, je ne m’arrête pas en si bon chemin avec cette saga que j’apprécie malgré tout bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s