Chronique – La dernière étoile (3) ϟ

Titre : La dernière étoile la-5e-vague,-tome-3---la-derniere--toile-729244
Titre original :
The last star
Auteur :
Rick Yancey 
Edition et collection :
Robert Laffont – R 
Pages :
417
Date de sortie :
2016
Prix moyen :
17,90 euros
Genre :
Young Adult 

On lui avait confié une mission qu’il était incapable de mener à bien. Il avait le coeur d’un chasseur à qui manquait l’envie de tuer.
Dans son journal intime, la fille avait écrit : Je suis l’humanité, et quelque chose dans ces mots l’avait brisé.
Elle était l’Éphémère, ici aujourd’hui, disparue demain. Elle était le dernière étoile, brillant avec passion dans une mer d’un noir infini.

Résumé :

1re vague : Extinction des feux.
2e vague : Déferlante.
3e vague : Pandémie.
4e vague : Silence.
À l’aube de la 5e vague…

Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver…
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis d’abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau… ou sauver ce qui les rend humains.

Mon avis :

L’objet-livre 

Ce troisième tome rejoint la lignée des deux tomes précédent puisque sa couverture est exactement dans la même logique que les premiers. J’avais beaucoup aimé les deux premières couvertures dont j’aimais la solitude qui se dégageait. De même, j’aime ce centre un peu brillant et métallisé et l’utilisation d’une couleur à chaque fois. Je pense que la couverture de ce troisième volume est ma favorite.
Au niveau de l’intérieur, c’est encore une fois très similaire aux tomes précédents, avec les parties découpées par ces pages noires. J’aime la dimension sombre que cela apporte et je trouve que c’est en parfaite adéquation avec le thème du roman et avec sa profondeur. De même, c’est un livre sombre pour ce qu’il raconte et le fait qu’il le soit en tant qu’objet… Cela va très bien avec. Pour moi, c’est donc un beau sans-faute !

Le roman et ses personnages 

J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette saga mais je dois dire que j’ai eu un gros coup de cœur pour ce troisième tome, ce que je ne pensais vraiment pas.  A dire vrai, j’avais même peur de me sentir complètement paumée après avoir mis aussi longtemps à découvrir cette suite mais je me suis plongée avec une facilité déconcertante dans ce roman. Et il a été un gros coup de cœur monumental. Et surtout une belle claque dans la gueule.
Si j’avais beaucoup aimé le premier tome pour son action, et le second tome pour les questions et réflexions sur la nature humaine qu’il amenait, c’est ce mélange parfait des deux que j’ai tant apprécié dans le troisième volume de cette saga. J’ai aimé le fait que l’action soit particulièrement présente dans ce roman, et qu’il s’y passe de réelles avancées tout au long de celui-ci. On a de réelles réponses et l’action avance petit à petit. Mais il y a également de longs passages introspectifs pour chacun des personnages et j’ai apprécié cela plus encore que dans le tome 2.
Si ce tome 3 est un très bon tome, c’est aussi parce qu’il annonce une vraie fin à la saga tout en laissant ouvert des portes quant à ce que serait l’avenir du monde. C’est une chose que j’ai également tout particulièrement apprécié, cette fin à la fois fermée pour la saga mais ouverte à l’imagination pour ce qui allait arriver au monde. J’ai aimé voir nos questions trouver des réponses tout en s’en posant d’autres. J’ai aimé cette fin et tout ce qu’elle apportait.
Ce roman m’a énormément touché, surtout sur les 50 dernières pages. J’ai d’ailleurs pleuré un peu et je pense que si j’avais été seule lors de cette fin, je me serais roulé en boule dans mon lit pour pleurer tout mon saoul. En effet, c’est une saga qui est très prenante, très sombre et c’est ce qui nous prend aux tripes. C’est d’autant plus vrai dans ce tome-ci qui remet totalement en question tout ce en quoi l’on croyait, qui remet en question l’espèce humaine même. D’une très très bonne manière.

Du côté des personnages, je suis toujours autant fan du petit groupe qui s’est créé peu à peu au fur et à mesure des tomes. Dans ce dernier volume, ils m’ont d’autant plus touché que je savais que c’était la dernière fois que je les retrouvais. Je les trouve tellement vrai et tellement touchant dans leur humanité, et ce refus de mourir, dans la survie qui les anime tout au long de ces romans… C’est ce qui les rend si humain, ce désir de vivre peu importe le monde dans lequel ils évoluent et c’est ce qui me plait tant dans ces jeunes.
D’un tome à l’autre, je n’ai jamais eu de personnage particulièrement préféré et c’est toujours le cas aujourd’hui, après ma lecture du dernier roman de la saga. Je trouve qu’ils continuent encore et toujours d’apporter quelque chose à l’histoire, chacun à leur manière. De plus, dans ce dernier volume, on suit vraiment chaque héros de la bande et cela permet de suivre l’histoire dans son intégralité, d’avoir tous les avis de tout le monde et de l’action de chaque côté.
Plus que jamais, les personnages m’ont touchés et j’ai eu envie de les serrer dans mes bras à plusieurs reprises. De même, j’avais cette furieuse envie de les protéger même si cela paraissait inutile car je les ai trouvé Bad Ass au possible, encore plus dans ce troisième roman que dans les précédents. Rien que pour eux, ce roman est parfait.

L’écriture 

Concernant l’écriture, le style, et la manière de mettre les choses en scènes, j’aime toujours autant le style de Rick Yancey. J’ai encore plus apprécié le côté introspectif de ce tome 3, et la manière de raconter les émotions, de raconter l’âme de survivant de ces personnages. C’est un roman très profond et j’aime tout particulièrement les mots de Yancey. Je les trouve très juste, très beau et d’une véracité sans pareil.
Autre point très positif de sa manière d’écrire, le passage d’un personnage à l’autre. C’était d’ailleurs surtout comme cela que l’auteur faisait passer de l’action à des choses plus douces et des questions plus personnelles de chaque personnages. C’est comme cela que le côté humain apparaissait et se faisait. De même, cela faisait couvrir l’action. Dans ce roman, le passage d’un personnage à l’autre était beaucoup plus rapide et j’ai beaucoup aimé cette manière de faire.

Et alors, pour conclure ?

Décidément, c’est mon roman favoris de cette saga. Je ne peux que la conseiller dans son intégralité mais ce tome 3… Il est juste parfait. C’est une très bonne fin et je suis plus que contente de l’avoir enfin lue. Je ne vais pas me répéter mais j’ai véritablement trop apprécié ma lecture, et j’ai littéralement dévoré ce troisième volume. Il fait élever la saga au rang de coup de coeur, car plus j’y réfléchis plus j’ai le coup de coeur pour ce roman. Alors qu’attendez-vous ? Lisez La 5eme Vague !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s