Chronique – Calendar Girl, tome 1 : Janvier ϟ

Titre : Calendar Girl, tome 1 : Janvier 
Titre original :
Calendar Girl, January 
Auteur :
Audray Carlan
Edition et collection :
Hugo Roman – New Romance 
Pages :
110
Date de sortie :
Janvier 2017
Prix moyen :
9,95 euros
Genre :
New Adult Calendar Girl 1

Résumé :

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…

Les contes de fées n’existent pas, surtout pour les nanas de Las Vegas avec un bagage émotionnel aussi lourd que le mien.

Mon avis :

L’objet-livre

Bien que j’ai lu le roman dans sa version ebook, je connais les couvertures et l’objet en lui-même pour avoir souvent failli acheter ce bouquin. J’aime assez la couverture de ce premier tome. Bien que ce soit une couverture somme toute assez sobre et pas très travaillé, je trouve qu’elle correspond assez bien au roman et à l’idée que l’on peut se faire d’une escort. De plus, je trouve sympa que l’idée de la couverture reste le même d’un tome à l’autre, avec juste la position de la silhouette qui évolue, ainsi que la couleur.

Le roman et ses personnages 

J’avoue que j’étais très intriguée par cette saga depuis que j’en avais entendu parler. L’idée de cette nana que l’on suit d’un mois à l’autre, cette escort qui passe d’un homme à l’autre, la perspective d’avoir une histoire en « temps réel »… Tout cela me plaisait beaucoup mais j’avais peur que le genre ne fasse de Mia, notre héroïne, qu’une jeune femme un peu trop frivole à mon goût. J’avais aussi peur de la voir tomber amoureuse à chaque fois, ce que je ne pense pas que j’aurais apprécié. C’est donc avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans la saga mais je l’ai au final bien apprécié.
Dans ce premier volume, les choses se mettent place avec un personnage devant rembourser la dette de son père et choisissant presque malgré elle de devenir escort. Avant toute chose, escort n’est pas synonyme de prostitué, qu’on se le dise mais dans un genre où l’érotisme est de mise, moi-même j’avais peur que la frontière ne soit dépassée.
De fait, très vite, on voit que la relation entre ce scénariste qui a embauché Mia pour pouvoir être protéger par les attaques féminines dans les dîners d’affaires ou autres soirées, et cette jeune femme prend un aspect très érotique. J’ai donc eu un peu peur de ce que cela allait donner mais j’ai trouvé que l’attachement qui naissait entre Mia et Wes coulaient presque de source et j’ai bien apprécié cette lecture.
D’un côté, l’idée elle-même de la saga que l’on découvre dans ce premier tome m’a bien plu, j’ai bien aimé ce côté remboursement de dette. J’ai trouvé l’idée bien trouvé et j’ai trouvé que cela permettait un lien intéressant entre sa vie actuelle et son passé. De même, j’ai bien aimé cette première aventure et la rencontre entre Mia et Wes. J’ai trouvé que les choses se faisaient très naturellement et j’ai beaucoup aimé les événements qui s’enchaînaient très bien.
On pouvait s’y attendre, c’est le genre qui le veut, il y a bien évidemment du sexe dans ce premier tome mais je n’ai pas trouvé qu’il était trop présent dedans. Il amenait toujours quelque chose et j’ai trouvé qu’il aidait certaines avancées dans le roman en lui-même. Il aidait les deux protagonistes à se lier l’un à l’autre et montrait également à Mia qu’elle pouvait trouver en le sexe et en ce travail, quelque chose de positif.

Mia est un personnage qui m’a très rapidement plu. Avant de lire le roman, je pensais que je ne l’apprécierais pas mais, au final, j’ai apprécié cette jeune femme qui a toujours tout donné pour sa famille, qui en est le pilier central et va encore une fois régler les problèmes avec celui de son père. J’ai été au final très touché par cette fille qui cherchait à tout résoudre car sans elle, personne ne le ferait. J’ai trouvé qu’elle était particulièrement touchante et très forte, ce que l’on voit dès le premier tome. De même, elle est loin de l’héroïne type de ce genre de roman, et j’ai beaucoup apprécié de voir en elle une femme qui s’assume même si elle apprend à le faire un peu plus dans ce roman.
Wes, de son côté, a été une très belle révélation pour moi. D’une part, j’ai trouvé qu’il était une très belle rencontre pour Mia et j’ai beaucoup aimé leur relation, d’autre part, j’ai trouvé que c’était vraiment un personnage intéressant en lui-même et j’ai eu un petit coup de coeur pour lui. Adorable avec Mia, il devient tout au long de ce premier tome un pilier pour elle et l’on a aucun mal à comprendre qu’elle puisse avoir des sentiments pour lui au fur et à mesure.
J’ai trouvé que ce couple était particulièrement intéressant et ma plus grande hantise pour la suite est de le voir disparaître car je trouve que le lien entre Mia et Wes est tout particulièrement touchant et très beau. En espérant que le métier de Mia ne vienne pas le ternir !

L’écriture 

Plume découverte avec ce roman, j’ai trouvé que les personnages en eux-même et la manière dont les choses étaient décrite plutôt sympathique. Evidemment, et vous m’attendez peut-être sur ce point, c’est la partie scène de sexe qui m’a demandé le plus de réflexion dans ce roman. Ou en tout cas c’est le seul point qui m’a intéressé véritablement car dans le genre, c’est toujours ma grosse bête noire.
Pour le coup, mes petits yeux ne se sont pas sentis agressés par des propos trop dérangeant à mon goût. Même si en soit les scènes de sexe ne débordent pas d’originalité et n’était pas parfaites, elles n’étaient pas non plus affligeantes comme j’en ai déjà lu, et débordant de mot que je ne voyais pas digne d’intérêt. Au final, si quelques mots n’étaient pas trop à mon goût je n’ai pas trop mal apprécié l’écriture de ces scènes.

Et alors, pour conclure ? 

J’ai assez bien aimé ce premier tome. A dire vrai, j’ai été agréablement surprise et j’ai trouvé qu’il y avait plus de bon que de mauvais dans ce roman. J’ai trouvé que c’était un poil trop court même si en soit, des romans trop long aurait été de trop. Mais quand on arrive au bout et qu’il faut attendre un mois, cela doit paraître terriblement long aha! Je pense que je les lirais à chaque fois par plusieurs car on a un goût de trop peu quand on s’arrête, c’est certain ! Une chose est certaine, je vais continuer ma lecture de cette saga, car je l’ai pas mal aimé dès ce premier tome. Affaire à suivre….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s