Chronique – La faucheuse ϟ

Titre : La faucheuse
Titre original : 
Arc of the Scythe, book 1: Scythe
Auteur :
Neal Shusterman
Edition et collection :
Robert Laffont – R 
Pages :
495
Date de sortie :
Mars 2016
Prix moyen :
18 euros 90
Genre : 
Young Adult                  La faucheuse

                                           

Résumé :

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Mon avis :

L’objet-livre

Il faut dire que cette couverture et la tranche du livre attire l’œil car je ne vois qu’elle dans ma bibliothèque. Le titre ressort véritablement et se démarque sur la couverture autant que sur la tranche et j’aime assez la police choisie parce qu’elle a un côté très moderne qui colle très bien avec le thème du roman et l’époque à laquelle il se déroule. De même, j’aime qu’il soit en surimpression. Les couleurs ressortent assez bien et c’est donc plutôt réussi de ce côté là. On a en plus une couverture assez sobre avec une image très simple mais parlante. Cependant, je dois dire que je n’en suis pas forcément fan bien qu’elle fasse son travail. C’est vraiment mon avis personnel que de dire que cette couverture ne me plait pas car elle reste malgré tout très sympathique tout de même.
Quant à l’intérieur du roman, il reste très basique et il n’y a pas grand chose à en dire. En terme d’objet-livre, ce roman fait son travail, tout en sobriété et c’est quelque chose qui fonctionne parfaitement à mon sens.

Le roman et ses personnages

Dans La faucheuse, nous sommes plongés dans notre monde, dans un futur à la fois très proche et très lointain. La mort a été éradiqué, comme énormément de choses mais la population, elle, croie toujours. Aussi, a été mis en place une communauté de faucheurs, seuls être capable de réduire le chiffre de la population mais dont les règles sont très strictes. Les faucheurs ont le droit de prendre des apprentis de temps à autres et Citra et Rowan vont être choisis. C’est sur cette base que le roman commence, alors qu’ils entament ensemble leur apprentissage.
J’ai vraiment aimé le monde dans lequel ce roman nous immerge. Ce monde dans lequel tous les problèmes actuels ont été éradiqué, où il n’y a plus de conflits, plus de mort, plus de gouvernement est vraiment très intéressant et particulièrement bien mené. On arrive très facilement à croire à cet univers et le côté stagnant des humains peut nous mener à nous poser des questions sur la vie future et sur la manière dont le progrès pourrait changer le monde. En bien comme en mal, d’ailleurs. J’aime la façon dont l’auteur s’interroge sur ce qui serait bon ou pas pour notre société, pour notre monde, sur les limites du progrès.
Cette limite du progrès est une pièce centrale dans le récit et ce qui m’y a le plus intéressé. Il se pose de réelles questions philosophique et psychologique et interroge véritablement la nature humaine au fur et à mesure de l’avancée dans le roman. En cela, ce roman est vraiment très intéressant et c’est cette dimension qui m’a beaucoup plu au fur et à mesure de ma lecture. En cela, il s’agit d’un très bon roman car plus profond que ce qu’il est en premier lieu, un roman Young Adult.

Concernant l’intrigue, j’avoue qu’au premier abord, et pendant un certain temps, je ne savais pas trop ce qui allait pouvoir rendre tout cela intéressant. Je me suis demandée en quoi tout allait devenir intéressant car l’apprentissage, ok, c’était cool, mais je me demandais véritablement quand allait surgir les vrais problèmes ou une intrigue avec rebonds. Puis, tout s’est expliqué et j’avoue avoir été peu à peu bluffé par ce que nous racontait l’histoire.
Au fur et à mesure du roman, se développe une véritable intrigue en surimpression de ce monde qui semble justement trop lisse pour qu’une intrigue n’y voit le jour. Par le biais de certains personnages, et par le biais de cet apprentissage qui va connaître quelques rebondissements. Les choses arrivent à point nommé et surtout de la bonne manière et je trouve que l’auteur mène très bien sa barque tout du long de ce premier tome et, au fur et à mesure, on se laisse véritablement prendre au jeu.
Je trouve qu’au final, la mise en place des choses se fait très bien, et l’intrigue est très intéressante. Si au début de ma lecture, j’avais du mal à savoir où l’auteur voulait nous mener et ce qu’allait donner ce roman, je n’ai au final pas été déçue par l’histoire racontée et j’approuve à cent pour cent ce récit que j’ai au final carrément adoré !

Du côté des personnages, comme pour l’intrigue, j’ai trouvé qu’il y avait un petit temps avant que l’on s’y attache. On a tendance à les survoler, sans vraiment s’appesantir sur eux et j’ai eu un peu de mal à m’y attacher au premier abord. On est trop peu dans l’introspection des personnages, ce qui s’explique entre autre par la narration à la troisième personne. Il est bien peu question d’émotion pour les deux personnages principaux et c’est vraiment par rapport à l’action que l’on va peu à peu s’attacher à eux. Au fur et à mesure que l’intrigue avance, on découvre un peu mieux les personnages du roman et c’est comme cela que l’on va s’attacher à eux, peu à peu.
Rowan est un garçon plein de compassion et c’est d’ailleurs la première qualité que Maître Faraday voit en lui pour devenir faucheur. Dès le début du roman, on se rend compte de cela mais plus le récit avance et plus cette qualité va être mise en avant. De même, plus les choses avancent et plus on s’attache à la personne qu’il est et apprend à devenir avec le temps. J’ai trouvé que c’était un personnage très intéressant et je m’y suis d’ailleurs attaché plus rapidement qu’à Citra.
Celle-ci, justement, j’ai mis plus de temps à véritablement la cerner l’apprécier, à voir en elle le potentiel d’une héroïne, ne serait-ce que parce qu’elle se montrait parfois dure dans son comportement avec Rowan. Mais justement, elle se dévoile d’autant plus au fur et à mesure de l’avancée du récit et j’ai appris à l’apprécier peu à peu. C’est un personnage particulièrement intéressant même si on la découvre véritablement petit à petit, et qu’elle se dévoile assez difficilement, même au lecteur.
C’est un roman très particulier car on a du mal parfois à décider lequel des deux est vraiment le héros du livre ce qui va presque devenir un problème dans certain moment car ils sont tout deux en compétition. On ne peut donc s’empêcher de se demander de quel côté se situer et j’ai vraiment aimé me poser cette question tout au long du roman, alors même que l’on ‘attachait un peu plus à l’un et à l’autre au fur et à mesure que le récit avançait. De même que j’ai aimé les voir s’attacher l’un à l’autre.
Quant aux autres personnages, j’ai tout particulièrement aimé découvrir les faucheurs et les différences qu’il y avait entre tous, les idées qui différaient entre eux et la façon dont l’auteur mettait cela en scène. C’était véritablement très intéressant et chaque personnage avait un intérêt. Il me tarde par ailleurs de découvrir ce qu’il en sera dans les prochains tomes et comment les choses vont évoluer pour cette communauté.

L’écriture 

Ne connaissant aucunement l’auteur, c’était une découverte que ce roman, tant pour l’intrigue que pour la plume. Si celle-ci ne m’a pas particulièrement conquise, j’ai par contre aimé cette manière de créer les personnages mais aussi la mise en place de ce monde. C’est tout cet univers qui amène à se poser des questions beaucoup plus complexe et c’est ce qui fait toute la richesse de ce roman. En cela, je dis véritablement chapeau à l’auteur.
Comme je l’ai dit, j’ai aussi beaucoup aimé la manière dont l’intrigue façonne ses personnages et nous les fait découvrir dans ce qu’ils ont de meilleur. C’est également une des choses qui m’a très vite le plus plu même si je ne savais trop quoi en penser au début de ma lecture. Au final, j’ai été conquise par la manière de faire de Neal Shusterman et par sa façon de créer une ambiance, un univers entier et une intrigue plus que sympathique.

Et alors, pour conclure ?

J’ai au final véritablement adoré ce roman alors que je ne savais pas trop ce que j’allais en penser au premier abord. Il a été une belle découverte et j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Je souhaite évidemment lire la suite et il me tarde vraiment de découvrir tout ce que l’intrigue va donner. J’avoue que la fin de ce premier tome m’a bien plu et je suis plus que pressée de voir comment les choses vont évoluer ! J’ai adoré ce roman au fur et à mesure de ce qu’il racontait et non juste pour ce qu’il était dès le début. Une belle découverte que je vous conseille vivement !

Publicités

2 réflexions sur “Chronique – La faucheuse ϟ

  1. Je l’ai egalement lu, jai eu du mal au debut je trouvais ca super long… mais après avec les quelques petits rebondissements ca m’a fait accorché à l’histoire. Jai quand meme hate de savoir la suite meme si le deuxième tome n’est pas encore confirmé, mais il y a un peu trop de suspense à mon gout…

    J'aime

    1. Ca m’a fait le même effet au début. Et je trouve que la longueur était beaucoup renforcée par le détachement du narrateur concernant ses personnages. Mais au final, j’ai réussi à bien accrocher et j’ai hâte aussi d’avoir une suite !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s