Chronique – J’étais là ϟ

Titre : J’étais là
Titre original : I was here
Auteur : Gayle Forman
Edition et collection : Le livre de poche, Jeunesse 
Pages : 384
Date de sortie : 2016
Prix moyen : 6,90 euros 
Genre : Drame 

Résumé :
Cody a dix-huit ans. Elle n’a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu’elle a été recalée de l’université de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal.
Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse université où elle, brillante boursière, avait été acceptée.
Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s’embarque pour Seattle, avec la ferme intention d’en savoir plus sur le geste de son amie.

Mon avis :
Voilà une lecture que j’avais super envie de faire depuis sa sortie mais que j’ai attendu de voir sortir en poche pour pouvoir l’acheter. Autant vous dire que quand j’ai pu me l’acheter, j’ai bondi dessus pour le livre et que je l’ai dévoré. Genre, littéralement. Et j’ai véritablement aimé ce roman. Que ce soit son sujet ou son personnage principal et sa quête, j’ai trouvé qu’il était parfaitement bien construit.
Cody est une jeune fille qui se complaît presque dans sa vie un peu ratée. Elle ne peut rien y changer et n’essaie pas et la mort de sa meilleure amie l’empêche totalement d’essayer puisqu’elle en vient même à arrêter les cours pour se consacrer à ses ménages. Cependant, la mort de Cody va peu à peu changer les choses pour elle puisque sa quête pour la vérité va également l’amener à se secouer un peu. J’ai aimé ce personnage et tout ce que l’on va découvrir d’elle. C’est un peu un coup de coeur personnage pour ma part. De même, j’ai beaucoup aimé Ben McCallister, LE personnage masculin de ce roman. On a beau commencé par le haïr, j’ai aimé sa compagnie autant que Cody a fini par le faire.
Non seulement les personnages sont intéressants mais en plus, le thème abordé me plait tout particulièrement. Toujours adepte des thèmes difficiles, l’auteur sait les aborder de la bonne manière. C’est le cas ici avec le thème du suicide. J’ai trouvé que le point de vue adopté était un très bon choix et j’ai beaucoup aimé la quête autour de Cody et de la mort de Meg qui est très bien dessiné. De plus, ce sont des sujets que l’on aborde trop peu bien que ce soit une nécessité à mon sens. Il était important pour moi de lire ce roman et de mettre à jour par son biais certaines vérités.
Il s’agit d’un roman avec une intrigue bien ficelée qui se fait par le biais de cette quête, qui permet de faire intervenir divers détails tout au long du récit. J’ai trouvé que l’auteur faisait bien les choses et que le travail du deuil chez les personnages intervenait également tout au long du roman. De plus, la plume de Gayle Forman (que j’adore) était au top encore une fois. Se mêlait à sa voix celle d’une jeune fille/femme perdue et à la recherche d’une vérité certaine que l’on voulait découvrir autant qu’elle.
Ce roman est donc un carton plein pour moi. J’ai aimé les personnages autant que la plume de l’auteur, le déroulement de l’histoire autant que l’intrigue principale, les détails autant que les moments plus plats et je pense que je peux affirmer avec certitude que ce roman est un beau coup de coeur pour moi. 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s