Chronique – The Mortal Instruments, tome 4 : La cité des anges déchus ϟ

Titre : The Mortal Instruments, tome 4 : La cité des anges déchus 
Titre original : City of fallen angels 
Auteur : Cassandra Clare 
Edition et collection : PKJ
Pages : 507
Date de sortie : 2013 
Prix moyen : 18,15 euros 
Genre : Young Adult 

Résumé :
Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s’entraîne pour devenir une chasseuse d’ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s’éloigner d’elle sans explication, elle se rend compte qu’elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu’elle aime… Même Jace.

Mon avis :
Au début, je pensais que ce serait compliqué de vous parler de ce roman pour moi mais, au final, c’est le tome le plus facile à aborder pour moi pour la simple et bonne raison que j’ai pris du recul depuis ma première lecture et que la première fois que cela se ressent. En effet, si les trois précédents volumes de la saga m’avait fait le même effet adorateur que lors de ma première lecture, ce quatrième tome a eu quelques « fausses notes ».
Que je m’explique un instant : il faut tout d’abord savoir qu’à la base, il n’y aurait dû y avoir que les trois premiers tomes et que ce quatrième tome ainsi que les tomes 5 et 6 sont une nouvelle trilogie ajoutée à la demande de l’éditeur. Et si cette nouvelle trilogie n’était pas prévue, j’ai trouvé que ce côté rattaché se ressentait. Je pense que j’étais tellement contente de ne pas quitter la saga lors de ma première lecture, que je ne l’ai pas ressenti de la sorte.
Là, j’ai ressenti le rattachement de ce tome au reste et j’ai pu reconnaître que ce tome était celui que j’aimais le moins. Après, qu’on se le dise, je l’ai adoré malgré tout. Il permet d’entamer un nouvel arc très intéressant et de replonger dans un univers très prenant et intéressant que l’on ne voulait pas quitter. Car il faut bien le dire, je n’ai jamais eu envie de quitter cet univers que j’aime tant.
On sent véritablement le côté rattaché de ce roman ne serait-ce que par la multiplicité des points de vue qui étaient tout de même beaucoup moins présents dans la première trilogie. Ou bien même pour les références très pointues aux Origines que l’on peut voir, notamment avec l’apparition du prénom de Will Herondale. Ceci est amusant mais on y voit se dessiner le côté rattaché de ce tome et bien que je n’ai rien à l’idée d’avoir trois tomes de plus, je sais aussi que la première trilogie se suffisait à elle-même.
Je suis donc pressée de poursuivre ma lecture et de voir ce que ce second arc va donner. J’ai tellement aimé les trois premiers volumes que j’ai peur que cette suite ne soit pas totalement à la hauteur ou ne vienne entaché les trois premiers tomes sachant que je n’ai pas autant accroché avec ce quatrième tome qu’avec les autres.
Ceci dit, j’ai beaucoup aimé les nouveaux personnages que l’on découvre au fil de la lecture, les différentes relations et leurs évolutions, et l’intrigue qui se dessine et promet de faire mal. Je suis donc tout particulièrement pressée de découvrir la suite d’autant plus que je vais enfin entamer les deux tomes que je n’ai pas lu de cette saga ! Espérons que cela me plaira tout autant que les premiers et que je ne perde pas ce qui me plaisait autant dans The Mortal Instruments. 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s