Chronique – Jamais deux sans toi ϟ

Titre : Jamais deux sans toi 
Titre original : One plus one 
Auteur : Jojo Moyes 
Edition et collection : Milady 
Pages : 479
Date de sortie : 2014
Prix moyen : 10,40 euros 
Genre : Contemporain 

Résumé :
La vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels ? Une histoire d’amour aussi bouleversante qu’inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition.

Mon avis :
Ayant découvert Jojo Moyes avec Avant toi et La dernière lettre de son amant, j’avais très envie de me plonger dans ce roman et je n’ai pas été déçue par la douceur et la joie qui émanait de ce roman. Bien qu’abordant des sujets difficiles, et éant très émouvant par bien des aspects, il y a un optimisme fou dans ce récit porté surtout par le personnage de Jess.
J’ai adoré ce personnage de femme forte qui restait optimiste malgré tout, qui était touchante dans sa détresse et cherchait toujours une solution pour s’en sortir. Elle m’a fait pensé à ma propre mère quand elle s’est séparée de mon père. Pour cela, Jess m’a beaucoup touché. Tout comme ses enfants qui m’ont fait sourire et m’ont touché. C’était une famille vraiment émouvante et très soudée quoi qu’ils en pensent les uns les autres. Quant au personnage d’Ed, je l’ai également beaucoup apprécié. Non seulement j’ai trouvé qu’il était touchant au possible mais, en plus, sa manière de s’occuper de la famille de Jess ne l’a rendu que plus agréable à mes yeux.
Ce road-trip rocambolesque rendait l’action très sympathique et très intéressante et je l’ai vraiment adoré me retrouver plongée dans cette histoire dans laquelle je me suis attachée à tous les personnages. Dans ce roman, on rit, on pleure mais surtout, on est pris au piège de l’attachement que l’on porte aux personnages. Un peu comme Ed qui se retrouve à emmener cette famille en Ecosse par un joyeux quiproquo et va se retrouver peu à les apprécier.
Les choses se font vraiment simplement dans ce roman, à coup d’anecdotes fumeuses, de récits de vie marquants et émouvants et d’aventures et mésaventures en tout genre mais l’attachement des héros les uns pour les autres sent l’authenticité à plein nez. Je n’ai eu aucun mal à y croire et j’ai aimé voir Jess et Ed, que tout sépare, se rapprocher peu à peu au fur et à mesure du récit. J’ai été touchée par ce que l’auteur me racontait et j’ai vraiment vraiment accroché avec cette lecture et ce qu’elle signifiait à mes yeux.
Tout comme les deux autres romans que j’ai lu de Jojo Moyes, je vous conseille vivement cette lecture. Non seulement parce qu’elle fait du bien et que l’optimisme de Jess rejaillit sur nous dès le début du récit, mais également car c’est une histoire universelle et touchante. J’i passé un très très bon moment avec ce roman et il me tarde déjà de retrouver la plume tendre, mordante et amusante de Jojo Moyes, ainsi que ses personnages haut en couleur et si terriblement touchant. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s