Chronique – Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers ϟ

Titre : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers 
Titre original : Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe
Auteur : Alire Saenz 
Edition et collection : PKJ
Pages : 358
Date de sortie : 2015 
Prix moyen : 18,90 euros 
Genre : Young Adult 

Résumé :
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

Mon avis :
Depuis le temps que je devais lire ce roman, on peut dire que je suis contente d’avoir pioché ce titre pour challenge du mois et plus encore de l’avoir trouvé à la bibliothèque, ce qui m’a permis de découvrir enfin ce bouquin. Car franchement, il est génial ce roman !
En premier lieu j’ai adoré la plume de l’auteur. Elle avait une certaine simplicité tout en abordant des sujets complexes, des mots touchants et des idées très intéressantes. Le tout était mené par des personnages que j’ai très rapidement apprécié puisque qu’Ari et Dante sont vraiment géniaux. Ce sont des mecs à part, qui se cherchent, et naviguent entre l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte.
On découvre ces deux jeunes gens alors qu’ils ont 15 ans et on les suit durant une année entière, enfin surtout Aristote puisque ce roman est écrit à la première personne. C’est d’ailleurs en cela que le côté simple de la plume est intéressante. Il s’agit des paroles d’un jeune homme de 15 ans, et cela se sent, même dans la manière de rapporter les dialogues puisqu’on a très peu de verbes de paroles. Ce n’est en soit pas très important d’ailleurs puisque généralement les dialogues se font entre deux personnes, à savoir les deux héros.
J’ai aimé la narration, le fait qu’il ne se passait pas grand chose en terme d’action n’empêchait en rien que l’on ne s’ennuie pas parce que c’est un roman qui parle de la découverte de soi, qui est très introspectif et qui est, en cela, particulièrement touchant.
J’ai pas seulement apprécié Aristote, et ses questions sur lui et sa famille, et ses silences, ou bien Dante et ses bavardages, sa manière de raconter et vivre les choses, mais également leurs parents à tous les deux qui sont tout particulièrement présents dans ce récit. Ce sont des parents aimants, qui font leurs propres erreurs et aident de leur mieux leurs enfants. Je les ai adoré et j’ai trouvé qu’ils rendaient plus touchants encore les deux héros.
En bref, ce roman a été une très belle découverte et j’avoue que je comprends encore moins pourquoi je ne me suis pas laissée tentée plus tôt. Tout le monde me l’avait conseillée, en plus. Donc je suis vraiment heureuse d’avoir tenté le coup et de m’être laissé happer par la plume de l’auteur et par les deux personnages de ce roman juste génial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s