Chronique – Ma raison de vivre ϟ

Titre : Ma raison de vivre 
Titre original : Reason to Breath 
Auteur : Rebecca Donovan
Edition et collection : PKJ
Pages : 534
Date de sortie : 2015
Prix moyen : 18,90 euros 
Genre : Young Adult – Drame 

Résumé :
– Et si je ne veux pas être ami avec toi?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon avis :
Si vous saviez comme je me suis sentie heureuse quand en déballant mon Swap, et que j’ai vu ce bijou que je voulais depuis super longtemps… (Et oui, l’article concernant le swap va arriver, promis !) Alors évidemment, ma lecture torchée, j’ai aussitôt attaqué  Ma raison de vivre. Et je dois dire que ce fut une très jolie découverte pour moi.
Bouleversant, ce roman s’est lu très rapidement pour moi. Je me suis laissée happer par les premiers chapitres. Bien que le thème abordé soit très difficile, j’ai trouvé la lecture facile et intéressante au possible. L’héroïne est très intéressante et touchante même si je l’ai trouvé un brin molle au début du roman. J’ai eu du mal à être touchée par elle au début, la trouvant un peu trop… Papier. A la différence d’autres personnages de roman qui sont réels à mes yeux et ont l’air vivant, j’ai mis du temps à trouver de vrais émotions en Emma. Mais petit à petit, ça s’est fait. Petit à petit, à mesure que l’histoire avec Evan avance et où on découvre plus sur Emma, je me suis attachée à elle. Et je pense que c’était très bien joué de l’auteur qui donne peu à peu vie à Emma.
Autre point semi-négatif à mes yeux… J’ai trouvé que la liberté dont peu jouir Emma parfois n’allait pas trop avec le côté tyrannique de son oncle et sa tante. Car il faut quand même avouer qu’elle fait pas mal de sortie à mesure que le livre se poursuit, alors que sa tante est une vraie garce et régente ses sorties. Alors j’ai eu un peu de mal avec ça. C’était pour moi un peu trop paradoxal, et j’ai trouvé qu’au final, ils n’étaient pas si atroce la moitié du temps.Ceci dit, quand ils l’étaient… Ca valaient bien les bons moments d’Emma.
Et c’est vraiment un tout petit point que je voulais souligner concernant une liberté que j’ai aussi eu du mal à assimiler compte tenu du caractère de son oncle et de sa tante. Ceci dit, j’ai détesté Carol (sa tante), et j’ai eu envie de secouer comme un prunier son oncle pour le faire réagir. C’est un roman qui m’a beaucoup remué pour le sujet dont il est question et qui me parle énormément pour diverses raisons personnelles. J’ai trouvé le personnage d’Emma très forte pour tout ce qu’elle peut endurer et la manière dont elle apprenait à vivre et avait envie, petit à petit, d’être libre.
En soit, une très bonne lecture que je suis ravie d’avoir enfin pu faire. Et comment vous dire… J’ai attaqué le tome 2, hein… Allez, bisous bye, il m’appelle ! 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s