Chronique – Cruelles ϟ

Titre : Cruelles 
Titre original : Torn 
Auteur : Cat Clarke 
Edition et collection : Robert Lafont – R 
Pages : 299
Date de sortie : 2011  
Prix moyen : 17,90 euros 
Genre : Young Adult 

Résumé :
Lors d’un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l’asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d’humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu’il est grand temps de donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Va alors se mettre en marche une succession d’événements qui vont changer la vie de ces filles à jamais.

Mon avis :
Cela faisait longtemps que je voulais découvrir l’auteur que l’on ne présente plus,  et quand j’ai pioché un livre d’elle pour mon challenge du mois, j’ai tout de suite su que je le lirais. Mais je dois avouer que je suis un peu déçue et que je suis un peu mitigée quand à mon avis sur le roman.
Même si je me suis très vite immergée dans l’histoire, j’ai trouvé que l’on apprenait trop vite ce qu’il s’était passé en Ecosse alors que le début laissait présager du suspens. D’ailleurs, le peu de suspens entretenu dans le récit d’Alice a connu des révélations un peu fumeuses. Je pense que je m’attendais à pire au final et pour cela je me suis trouvée un peu déçue. Tous les soupçons que l’on avait et tout le suspens s’effondre trop vite et au final, l’histoire ne repose pas sur un twist and turn comme je l’attendais au début.
Quant au personnage principal, si je l’aimais beaucoup au début, la trouvant attachante et proche de nous de part son langage parlé et jeune, qui nous donnait l’illusion de l’entendre s’adresser à nous, j’ai vite déchanter. Elle m’est apparu comme une adolescente typique dans bien des situations, notamment à propos de son père, ou avec son histoire d’amour qui trouvait étrangement sa place dans le décor à mon sens.
J’ai trouvé que le récit devenait un peu lent, notamment quand il n’y avait plus de suspens et le final m’a déçu, mais j’ai par contre bien aimé la manière qu’ils avaient d’illustrer un drame, et les conséquences que cela peut avoir sur les gens, et surtout sur les relations que l’on a avec autrui. La relation Alice-Cass en prend d’ailleurs un sérieux coup, et j’ai trouvé très intéressant de voir cela dépeint par l’auteur car je pense que c’est à juste titre. Si les réactions d’Alice avait tendance à m’agacer, certaines autres étaient assez fidèles à celles que j’aurais sans doute eu dans sa situation et je n’ai pu que les apprécier.
Même si je n’ai pas eu un coup de coeur et que j’ai même été plutôt déçue par ce livre, je compte relire l’auteur car je demande à voir ce qu’elle peut donner dans un autre roman. Le ressenti des émotions est bien écrit et bien mené, et les idées sont bonnes alors… Je ne m’arrêterais pas à ce premier roman. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s