Chronique – Le cueilleur de fraise ϟ

Titre : Le cueilleur de fraise 
Titre original : Der Erdbeerpflücker
Auteur : Monika Feth
Edition et collection : Hachette – Blackmoon
Pages : 416
Date de sortie : 2008
Prix moyen : 17 euros
Genre : Young Adult – Policier 

Résumé :
Lorsque sa meilleure amie, Caro, est retrouvée assassinée, Jette jure publiquement de la venger, attirant ainsi sur elle l’attention du meurtrier. Chaque jour, Jette essaie de se reconstruire et d’oublier. Elle fait bientôt la connaissance d’un garçon qui semble pouvoir lui redonner le goût de vivre et tombe éperdument amoureuse. Mais Jette est loin de soupçonner à qui elle a réellement affaire…

Mon avis :
Depuis longtemps, ce roman me faisait envie alors même que j’ignorais totalement ce qu’il racontait. Et comme il faisait partie de ma PAL du printemps, je me suis décidée à l’en sortir il y a peu et… A dire vrai je l’ai très rapidement dévoré car il faut l’avouer, il est très très prenant et vraiment topissime !
Nous avons une narration multiple, suivant à la fois Jette (la seule qui s’exprime à la première personne), ses amies, sa mère, le meurtrier, l’inspecteur chargé de l’enquête et cela donne des petits passages assez courts, nous faisant sauter d’un personnage à l’autre avec plaisir et de manière très naturelle. C’est vraiment plaisant de pouvoir se plonger dans la peau d’un personnage, de suivre ses émotions et l’évolution de ses pensées, et en même temps de suivre la même chose dans le « camp adverse » puisqu’après nous avons le point de vue des victimes et des policiers autant que celui du meurtrier. Nous apprenons beaucoup sur le passé de celui-ci et nous comprenons du coup très facilement qu’il soit un peu dérangé. Parfois, il en devient même sincèrement touchant et on comprend très bien ce que peut lui avoir trouvé la défunte Caro.
Haletant de suspens, et très bien mené, ce roman est un très bon policier et même si ce n’est pas mon genre de prédilection j’ai adoré la plume de l’auteur. Chaque passage était assez bref et sautait d’un personnge à un autre et cela permettait de couvrir l’ensemble du roman. C’est une chose que j’ai vraiment apprécié dans ce récit. J’ai également apprécié les personnages que j’ai trouvé complets et touchants, notamment les deux jeunes filles, Jette et Merle, dans leur deuil de Caro.
J’avoue avoir eu un peu de mal avec les prénoms allemands qui me paraissaient peu naturel au début de ma lecture, mais petit à petit, j’ai réussi à m’y faire et à ne plus trop y prêter attention. Il faut dire qu’on se laisse facilement happé par l’histoire au final sans avoir grand besoin de se préoccuper du reste, à savoir les prénoms. Autre petit bémol, même si j’ai adoré passé d’un personnage à l’autre, parfois, j’aurais peut-être aimé approfondir certains passages et j’en aurais peut-être évité d’autres, mais sans tout à fait être certaine de ce que je dis là car il s’agit pour moi d’un très bon livre tel qu’il est.
En allant sur Livraddict, je me suis rendue compte qu’il existait trois autres tomes à la saga et je pense les lire à l’occasion ne serait-ce que pour replonger dans le style de l’auteur que j’ai vraiment apprécier. Je conseille donc évidemment ce roman au fan du genre mais certainement pas à tout le monde, car même s’il n’y a pas de détails vraiment soulignés il reste quand même assez dur et n’est pas pour un public sensible, à mon sens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s