Les séries du mercredi – Unreal ϟ

Fiche d’identité de la série

Titre : Unreal

Nationalité : Américaine

Statut : En cours

Date de diffusion : Depuis mars 2016

Saisons et épisodes : 1 – 10

Genre : Drame

Création : Marti Noxon

Avec : Shiri Appleby (Rachel Goldberg), Constance Zimmer (Quinn King), Freddie Stroma (Adam Cromwell), Craig Bierko (Chet Wilton)

Mais qu’est-ce que ça raconte ?

Unreal va directement nous plonger dans les dessous de la téléréalité, en suivant le parcours d’une productrice, Rachel, qui a connu de meilleurs moments. En effet, elle a littéralement connu un pétage de plomb lors de la dernière saison du show sur lequel elle travaille et c’est donc avec des pincettes que tout le monde la prend. Entre manipulation, dans cette émission (celle du Bachelor, globalement) tout est surjoué et tout est décidé à l’avance par les producteurs. Le travail de Rachel est ni plus ni moins de manipuler les candidates pour avoir de la bonne télé. Mais comme bien souvent, les sentiments peuvent s’en mêler, les problèmes d’argent et tout ce qui s’ensuit. Mais que reste-t-il quand on a aucune morale ?

Les personnages en quelques mots

Rachel Goldberg : L’héroïne de la série est une jeune femme qui excelle dans son métier et dans la manipulation des candidats d’Everlasting, la téléréalité sur laquelle elle travaille. Elle sait parfaitement comprendre les gens et leur faire croire ce qu’elle veut, d’autant plus que les personnes apparaissant dans l’émotion sont triés sur le volet. Mais elle est également terriblement fragile depuis son pétage de plomb de la saison précédente et cela se ressent dans sa façon d’être sur le fil du rasoir en permanence. On sent que sa propre personne en vient à la dégoûter, et que le malheur des gens ne la réjouit pas, au contraire. C’est un personnage très complexe et même si elle fait parfois d’horribles choses à cause de l’émotion, elle n’en reste pas moins très touchante et drôle et l’on s’attache avec plaisir à elle.

Quinn King : C’est elle qui dirige l’émission et elle ne montre aucune pitié. A toute épreuve, elle se montre froide et forte et notamment pour les producteurs qui travaillent pour elle. Même Rachel va en pâtir et ce même si elle apprécie la jeune femme et peut parfois se montrer sa seule alliée. Elle se retrouve surtout en la jeune femme et ne veut pas être le seul monstre du plateau. Mais comme tout le monde, elle a ses démons et notamment son patron à elle, Chet, qui produit l’émission avec elle et qui se trouve être son amant bien que monsieur soit marié. Et être la deuxième femme… Quinn n’en peut plus.

Chet Wilton : Typiquement le genre de personne que l’on adore détesté, Chet est marié depuis des années et Quinn est sa maîtresse depuis également des années. Tout deux forment une parfaite équipe puisque c’est à se demander qui sera le plus monstrueux des deux parfois. Le fait qu’il soit indéniablement infidèle le rend terriblement antipathique et même quand on croit qu’il peut devenir meilleur pour l’amour de Quinn il est décevant.

Adam Cromwell : C’est lui, le prince charmant de la saison d’Everlasting. Anglais, il a tout du prince charmant et veut redorer son image aux yeux de sa famille après un scandale qui a fait de lui la risée du monde des affaires. Adam n’a donc quasiment aucun problème à se plier aux règles du jeu et va également beaucoup manipuler même si, en se rapprochant de Rachel, il risque également de se brûler un peu les ailes.

La série et moi

Où j’en suis dans la série ?
Je me suis enfilée toute la saison 1 et j’attends avec une impatience dingue la saison suivante.

Ma saison préférée ?
Aha. Bah…

Mon personnage préféré ?
Je dirais Rachel. Et pas juste parce qu’il s’agit de l’héroïne mais parce que c’est une femme complexe, qui se déteste et que je trouve touchante au possible.

Si je devais donner une note à la série ?
8/10

Les plus

  • Une super idée de base : Je trouve que l’idée de contexte est vraiment top. La télé-réalité étant aussi présente qu’elle l’est dans notre monde, et notamment aux USA, c’est d’autant plus intéressant.
  • Des choses choquantes qui mettent à jour la sordide réalité de la télé-réalité : Et oui, les gars. On est manipulé, les candidats aussi. Et c’est clairement ce qu’affiche Unreal.
  • Des personnages intéressants et complets : Dans cette série, on découvre des personnages complets et dont on voit le meilleur comme le pire. Et surtout le pire d’ailleurs. On en voit se faire manipuler, et d’autre être manipulateur et pourtant on s’attache à eux.
  • Beaucoup de rebondissement : Si on a peur de faire vite le tour, on a notre lot de rebondissement dans cette série. Que ce soit dans la télé-réalité ou dans la vie de Rachel.

Les moins

  • Les personnages parfois déprimant au possible : Car même si on se marre bien, il faut quand même avouer que la série a son lot de dépressif et que parfois, c’est un peu lourd. Mais franchement… C’est terriblement rare.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s