Chronique – Nous les menteurs ϟ

Titre : Nous les menteurs
Titre original : We were liars
Auteur : Emily Lockhart
Edition et collection : Gallimard Jeunesse
Pages : 272
Date de sortie : 2015
Prix moyen : 14,50 euros
Genre : Young Adult – Drame

Résumé :
Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.

Mon avis :
Wouah. Je viens de finir ce bouquin et putain. Je dois dire que je suis totalement et littéralement sur le cul. Ce roman retourne la tête et nous donne envie de le relire à peine l’a-t-on refermé juste pour passer au peigne fin chaque petit détail et être sûr de n’être pas passé à côté de quelque chose.
Je suis choquée et impressionnée par ce récit et la puissance qui s’en dégage et je dois dire que c’est un véritable coup de coeur pour moi. L’intrigue est mené d’une main de maître et de A à Z, on se laisse transporter par les vérités que découvrent Cadence, l’héroïne de ce roman.
Les Saintclair sont une famille grande et belle, qui mise beaucoup sur les apparences, c’est certain. Et ce malgré les déchirements. Au milieu de celle-ci, il y a les menteurs, Cadence, Johnny, Mirren et Gat. Ce petit groupe évolue ensemble chaque été, s’amusant entre eux et rêvant ensemble. Ils donnent envie de partir en vacances. Mais voilà, un mystérieux drame s’est abattu sur les Saintclair et, deux ans après, Cadence va chercher à savoir ce qu’il s’est passé l’été de ses quinze ans puisqu’en état de choc, elle a tout oublié. Et évidemment, ni les Menteurs ni le reste de sa famille ne veut lui en parler. Ils la laissent se souvenir. Et peu à peu, elle va tricoter ses souvenirs et découvrir la vérité.
Qui… Ouais m’a totalement retourné. Vraiment. Je ne m’attendais pas à ça. Je ne sais pas pourquoi ça ne m’a pas effleuré l’esprit plus tôt à dire vrai mais j’avoue que j’ai été vraiment choquée par cette découverte, je ne m’y attendais clairement pas. Et on le voit bien puisque je n’arrive rien à dire d’autre. Je ne sais pas si c’était une bonne idée que j’écrive cette chronique à peine le livre clos mais je n’ai pas pu faire autrement. J’avais besoin de poser mes émotions, de les illustrer par des mots.
Ce roman, c’est celui d’un drame. Cette histoire, c’est celle d’une famille que l’argent, la gloire, la beauté ne peut pas sauver. Et je l’ai trouvé à la fois étonnante, touchante et stupéfiante. Terriblement vraie, également. Les drames détruisent et rapprochent, transforment et nous changent et j’ai vraiment, vraiment adoré ce livre que je vous conseille vraiment vraiment vivement. Nous les menteurs, ce sont des personnages touchant, une histoire prenante dans laquelle on ne peut pas s’ennuyer une seule seconde, une plume d’enfer, un rythme soutenu et des révélations surprenantes. A lire. Vraiment. Absolument. Rapidement.

Publicités

2 réflexions sur “Chronique – Nous les menteurs ϟ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s