Chronique – Toi et moi à jamais ϟ

Titre : Toi et moi à jamais
Titre original : The last summer (of you and me)
Auteur : Ann Brashares
Edition et collection : Gallimard jeunesse – Pôle fiction filles
Pages : 390
Date de sortie : 2011
Prix moyen : 7,75 euros
Genre : Jeunesse – Romance

Résumé :
Riley, Alice et Paul. Les deux sœurs et l’ami d’enfance. Voici l’été de leurs retrouvailles. La côte Est des Etats-Unis, les maisons de vacances, les plages de l’île qu’on connaît par cœur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L’amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s’installe. C’est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin…

Mon avis :
Un petit Ann Brashares… Cela faisait un petit moment. Et cela faisait un moment que j’hésitais à me lancer dans ce roman et j’ai finis par me décider après une razzia à la bibliothèque où je suis repartie avec beaucoup de livres pour quelqu’un qui a déjà une PAL longue comme le bras. Deux, trois bras plutôt… Mais je ne peux pas dire que c’était une mauvaise idée que de me lancer dans ce roman.
Nous y retrouvons Alice, Paul et Riley les trois amis d’enfance. Alice et Riley sont soeurs et différentes au possible et j’ai adoré les deux. Riley et son côté très enfantin malgré ses vingt-quatre ans, sa manière de ne pas savoir se poser, sa passion pour les dauphins… Et Alice, la belle et douche Alice, intelligente, l’éternelle petite soeur très maternelle malgré tout. Et puis… Le fameux Paul. Paul, le meilleur ami de Riley. Paul, le garçon qu’Alice a toujours beaucoup aimé et réciproquement.
Leur histoire à tous les trois est très belle, à la fois très simple et très complexe car ils sont des personnages très complexe. Peut-être un peu trop parfois. Riley, la plus simple des trois, est également celle qui stagne le plus. Elle ne veut pas grandir et semble craindre le changement. Je l’ai trouvé particulièrement touchante par cette façon qu’elle avait d’agir parfois comme la plus jeune des trois. J’en arrivais même à oublier qu’elle était l’aînée en voyant sa manière d’agir mais surtout en voyant Alice agir.
En effet, celle-ci passait son temps à protéger sa soeur, notamment concernant sa relation avec Paul qu’elle avait peur de voir entacher leur amitié à tous les trois. C’était très touchant cette affection entre les deux soeurs si différente. L’amour fraternel se doit de ressembler à cela à mon sens et j’ai trouvé que l’auteur l’avait parfaitement dépeint dans ce roman.
Un roman qui traite d’amitié, d’amour mais aussi du passage à l’âge adulte. Surtout pour les deux soeurs. Alice qui va entrer à l’université à la fin de l’été, envisageant une licence de droit, et Riley qui n’arrive pas vraiment à se trouver un avenir quelque part, qui ne sait pas ce qu’elle veut devenir, ce qu’elle veut devenir en tant qu’adulte. Et dans tout cela, l’amour, l’amitié s’entremêlent et bientôt… Un drame survient et vient rendre encore plus complexe chaque décision.
Traversant moi-même ce fameux âge où l’on passe de l’adolescence à l’âge adulte, je dois avouer que je me suis parfois retrouver dans certains questionnements, et dans certaines situations. Comme d’habitude avec Ann Brashares, nous découvrons des personnages loin d’être parfaits, et surtout qui reflètent surtout une part de vérité et que nous avons de voir tiré de notre monde. L’histoire de ce roman est quelque chose de très vrai et c’est ce qui le rend très touchant.
Je ne veux pas trop en dire parce que même si je n’ai pas été très surprise par le « drame » dont il est question dans le résumé, je ne tiens pas à vous gâcher la surprise, bien qu’un peu macabre et triste. Retenons juste que ce roman m’a touché. Bien que ce ne fut pas un coup de coeur parmi les romans d’Ann Brashares que j’ai déjà lu, j’ai passé un très bon moment à découvrir ses personnages, je me suis beaucoup attachée à eux et j’ai versé une petite larme en le terminant tout à l’heure, d’ailleurs. C’était une bonne lecture que je vous conseille vivement. L’auteur sait mettre les mots sur des émotions très complexe et sait rendre les plus simples d’autant plus belle. Une plume que j’aime toujours autant et juste ce qu’il faut pour rendre un texte touchant, abordant tous les sujets que j’aime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s