Chronique – La fille qui ne croyait pas au miracles ϟ

Titre : La fille qui ne croyait pas aux miracles
Titre original : The probability of miracles
Auteur : Wendy Wunder
Edition et collection : Le livre de poche – Jeunesse
Pages :
Date de sortie : 2014
Prix moyen : 6,90 euros
Genre : Jeunesse

Résumé :
Campbell a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Campbell ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Campbell retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée d’Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

Mon avis :
Le résumé m’avait interpelé puisque c’est typiquement le genre de livre que j’aime, et j’ai donc foncé et commencé ce livre aussitôt après Stage Dive. Et… C’était une plutôt bonne lecture. Cependant, ce ne fut pas un coup de coeur. Je ne peux pas dire que j’ai été déçue par ce livre mais je pense que je m’attendais à être plus touchée. Car oui, les personnages sont géniaux, l’histoire prenante mais je n’ai pas été énormément touchée. Je n’ai même pas versé de petite larme, c’est dire !
Pourtant, j’ai passé un très bon moment de lecture. Cam est un personnage vraiment un personnage intéressant, notamment de part son sarcasme. Malade, elle ne croit pas aux miracles et sait que son avenir est tout tracé. Il y a des choses qu’elle ne connaîtra jamais certaines choses et se fait à cette idée. Mais ce cynisme cache en fait une réelle peur de ressentir des choses. Elle stoppe sa vie avant même de mourir et se prive de chose, ce que va d’ailleurs lui reprocher sa mère, sa soeur et sa meilleure amie.
Mais peu à peu, et au fil des événements, Cam va s’ouvrir à la fois aux autres et à ses désirs profonds et va parvenir à être heureuse. C’était très beau de voir cette évolution du personnage qui se fait petit à petit et alors même qu’elle sait sa fin proche, elle commence à entrevoir de belles choses dans sa vie et même à imaginer un avenir, bien que proche. C’est vraiment un personnage que j’ai beaucoup aimé. Intelligente, elle sait de quoi elle parle, et elle n’hésite jamais à dire ce qu’elle pense, au risque de parfois blesser les gens. C’est une jeune fille très forte et qui, en même temps, a très peur de l’avenir. Elle ne veut pas mourir, et c’est ce qui la rend aussi cynique. Et ce cynisme est ce qui la rend aussi touchante.
J’ai adoré cette demoiselle, et son évolution. Et plus encore, j’ai adoré sa relation avec les autres personnages. Sa petite soeur, notamment, qui fait preuve de beaucoup de maturité tout en restant une enfant, sa mère, qui ne peut s’empêcher de voir du positif même où il n’y en a pas, Asher, ce jeune homme qui lui redonne foi en une tonne de chose… Le rapprochement de celui-ci avec Cam est très bien écrit. Tout deux se complètent à merveille, et j’ai adoré la manière dont ils se trouvent peu à peu et la facilité qu’ils ont à se comporter l’un avec l’autre.
L’histoire en elle-même était également tout particulièrement sympathique. J’ai beaucoup aimé l’idée de Promise, cette petite ville miraculeuse où la mère de Cam espère voir sa fille guérir et où elle va la traîner pour l’été. Et j’ai aimé les « miracles » que l’on va voir apparaître dans tout le roman, au point de parfois se demander si Cam ne va pas finalement s’en sortir, si Promise n’est pas aussi miraculeuse qu’on le prêtant.
J’ai également aimé la manière dont la narration évolue, avec une certaine accélération dans l’intrigue quand Cam se trouve être heureuse. Cela soulignait très bien combien la vie pouvait être courte, et ce roman l’a très bien montré.
C’était une très bonne lecture, même si, comme je l’ai dit, je n’ai pas été plus émue que ça. Certes, je me suis attachée aux personnages, et surtout à Cam et Asher, certes, la fin m’a fait un petit quelque chose, mais je ne sais pas… Il manquait quelque chose à mon sens. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire votre ressenti, je serais ravie d’avoir d’autres avis que le mien sur la question !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s