Chronique – Ce feu qui me consume ϟ

Titre : Ce feu qui me consume
Auteur : Charlotte Bousquet
Edition et collection : Rageot – In Love
Pages : 173
Date de sortie : 2015
Prix moyen :
Genre : Romance – New Adult

Résumé :
Armando croise Violetta lors d’une soirée dans un club.
Elle aime chanter, danser, s’amuser et, plus que tout, les chevaux du haras où elle est employée.
Elle porte une robe trop courte et un pendentif écarlate qui semble saigner.
Armando est subjugué par sa beauté et son éclat, un éclat fragile qui donne envie de la serrer dans ses bras et de la protéger.
Mais de quoi ? Ou de qui ?

Mon avis :
Comme je l’ai dit lors de mon book haul de septembre, ce roman a été offert par une femme me vendant des livres via le bon coin. Il s’agit d’épreuves non corrigées qu’elle avait rajouté à ma commande et je la remercie encore beaucoup pour ce geste. D’autant plus que j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Il s’agit d’une réécriture d’un classique de la littérature, La dame aux camélias d’Alexandre Dumas. Je ne connais pas le roman de base, ou plutôt ne l’ai-je pas lu et ce court livre m’a donné très envie de découvrir l’original.
En effet, je me suis très facilement plongée dans la triste histoire d’amour d’Armando et Violetta. Le fait que le roman soit très court et que leur histoire se déroule sur un court laps de temps rend les choses bien plus intense et n’empêche en rien de beaucoup s’attacher aux deux protagonistes. Leur coup de foudre l’un pour l’autre et notre coup de foudre pour eux se mêlent et c’était un réel plaisir de découvrir leur attachement l’un pour l’autre, les obstacles à leur relation et les divers rebondissements d’un amour si fort.
Armando est un jeune homme à l’avenir tout tracé et sa rencontre avec Violetta va tout remettre en question puisque la jeune femme ne rentre vraiment pas dans le moule que ses parents prévoient à leur fils. Elle va lui faire ouvrir les yeux sur ses désirs, et le forcer à prendre des décisions. On voit peu à peu un personnage un peu plus affirmé. Plus complexe qu’il n’y paraît, suivre le roman par son biais était très intéressant, d’autant plus qu’il ne nie jamais son attachement pour Violetta et que ses mots sont particulièrement bien trouvé, et très beaux. Son amour est vraiment magnifique à lire et à observer, même lorsqu’il se montre atroce avec la jeune femme. On sait pourquoi il l’est.
Violetta de son côté m’a parfois un tantinet agacé mais je ne pouvais m’empêcher de la trouver particulièrement touchante, notamment quand on apprend plus sur son passé, ou sur le pourquoi de ses décisions. Elle est une jeune fille malade qui a pour unique passion dans la vie quelque chose qui la mène vers la destruction. La destruction, c’est tout ce qu’elle a pour se sentir vivante. Et si elle aide Armando à s’affirmer, lui va l’aider à calmer ses pulsions plus que destructrices. Mais pas pour longtemps.
Un véritable drame tragique, cette histoire n’en reste pas moins très belle et j’ai été très ému par la force des sentiments d’Armando, par l’intrigue elle-même et par les personnages qui m’ont donné la larme à l’oeil à plusieurs reprises. Ils mettent en scène un amour magnifique et destructeur, un amour vivant et vrai. Et c’était une véritablement très bonne lecture que je vous recommande avec plaisir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s