Chronique – Les aventures d’Aliette Renoir, tome 1 : La secte d’Abaddon ϟ

Titre : Les aventures d’Aliette Renoir, tome 1 : La secte d’Abadonn
Auteur : Cécilia Correia
Edition et collection : J’ai lu – Darklight
Pages : 377
Date de sortie : 2015
Prix moyen : 6,90 euros
Genre : Bit-Lit

Résumé :
En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Ils laissèrent donc ma famille, les Renoi, contunuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : Cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs, et encore… J’en avais horreur. Car je ne sais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit, demeurait mon pire cauchemar. Je devais donc braver mes peurs et affronter mon ennemi juré : le vampire.

Mon avis :
Depuis que j’ai ce roman, il me tarde de le lire et c’est enfin chose faite, et ce grâce au challenge de l’amitié littéraire qui m’a vraiment permis de faire baisser ma PAL, ce n’est rien de le dire. Mais à dire vrai, je me trouve au final un peu déçue de ce roman. Mais laissez-moi donc vous expliquer.
Nous retrouvons donc le personnage d’Aliette Renoir, chasseuse de vampire, durant l’occupation Allemande. Une vraie froussarde sur patte, elle ne chasse les vampires que par obligation et se retrouve malencontreusement transformé en vampire lors d’une chasse qui tourne assez mal. La voilà donc plongée dans un univers qui la terrifie et où se joue des complots particulièrement bien ficelé.
Voilà donc la trame de l’histoire de cette chère Aliette. Et j’avoue que je m’attendais à beaucoup plus intéressant avec cette histoire. J’ai eu l’impression que tout arrivait bien trop vite dans la vie de la jeune femme, puis jeune vampire. Sa manière de devenir vampire, de se rapprocher de certains personnages, tout allait trop vite et c’était un peu trop. J’ai surtout vu ce roman comme quelque chose de drôle, au final. Car entre le langage de charretier de son personnage principal, et les différentes situations amusantes, c’était bien de cela qu’il était question.
Je n’ai pas vraiment ce que j’aime dans la Bit-Lit, la mythologie était trop brouillonne et trop peu développé à mon goût ce qui faisait de ce roman un roman léger, ce qui le rendait plaisant mais loin d’être transcendant. J’ai passé un bon moment de lecture mais je ne suis décidément pas fan de ce premier tome qui est trop léger à mon sens pour le genre que l’on veut donner. Les actions paraissent presque trop parfois et je ne peux pas dire que je sois sous le charme d’Aliette.
Ceci dit, j’ai passé un bon moment de lecture. Les personnages sont amusants et leurs relations encore plus. Les expressions d’Aliette, pareillement, sont exceptionnellement drôle et je me suis vraiment marré parfois à voir sa façon bien à elle de voir les choses. Bon, j’ai eu bien plus de mal avec son côté peureuse qui est plus agaçant qu’intéressant et pas développé de la bonne manière à mon sens.
Un roman donc assez léger et pas désagréable à lire mais qui manque cruellement de sérieux, à mon sens, et dont l’intrigue aurait sans doute dû être plus développé pour me plaire totalement. Trop de choses arrivent trop vite et d’autres se déroulent sur un temps trop long. Malgré des dialogues mordants et particulièrement drôle et un cadre spatio-temporel qui gagne à être plus mis en avant, je n’ai pas totalement accroché. Dommage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s