Chronique – After ϟ

Titre : After
Titre original : After
Auteur : Anna Todd
Edition et collection : Hugo & Co – New Adult
Pages : 594
Date de sortie : 2015
Prix moyen : 17 euros
Genre : New Adult

Résumé :
Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… Ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que… ce ne soit ça l’amour ?

Mon avis :
Depuis le début du challenge de l’amitié littéraire, je n’ai fait que de bonnes lectures, de bonnes découvertes livresques et la première qui m’a énormément déplu, c’est celle-ci. J’ai eu un mal de chien à terminer ce roman. Je me suis ennuyée, j’ai été agacé par les personnages et certains détails de l’histoire et je suis plus que contente d’avoir enfin terminé ce premier tome. Je pense que je n’ai pas besoin d’ajouter que je ne lirais pas la suite, pas vrai ?
Tout d’abord, je ne peux qu’hurler aux clichés parce que bon sang… La jeune fille à l’avenir tout tracé, qui a des allures de petites filles modèles, face au jeune homme tatoué, percé et coléreux qui a un passé trouble et la rend dingue… Merde alors, c’est du vu, vu et revu ! Et ne parlons même pas de l’influence des One Direction que l’on voit dans les noms de la bande et dans différents détails et qui m’ont exaspéré. Alors oui, c’est une fanfiction, à la base, mais là… C’était trop.
Entre une héroïne que j’ai trouvé chiante au possible, qui passe son temps à pleurer et à gueuler, un héros qui s’excite toujours pour rien et qu’on arrive pas à suivre une fois sur deux, et une trame d’histoire bateau, autant dire que je démarrais assez mal ce roman. J’ai eu envie de frapper Tessa un nombre incalculable de fois et de la secouer. Elle est typiquement le genre de personnage que je déteste, culcul à souhait, avec une force de caractère équivalent à celle d’un bébé-mouche sous prozac mais que l’on décrit comme une personne forte. Non, pour moi, Tessa devrait apprendre à grandir et surtout ne pas se laisser avoir comme elle le fait. Elle est ridicule et ressemble à une môme de quatorze ans qui essaie de jouer la grande.
Au moins, Hardin a un peu plus d’intérêt et je reconnais qu’il m’a fait rire plus d’une fois dans sa manière de la recaler et dans ses propos sarcastiques. Mais il en fait trop lui aussi. Dans sa manière de la traiter, de faire deux pas en avant et de reculer de dix aussitôt après. Car même si cela colle avec le personnage, il change vraiment trop vite d’avis. Comme ce fameux moment où il la vire de sa chambre, et pour une fois, je me suis dit « allez, il va tenir bon ». Bah cours toujours ! Deux minutes après, il était derrière ses fesses à la poursuivre dans la Fraternité.
Si, et ceci est sans doute l’unique point positif du roman, c’est assez addictif, au fond, l’histoire tourne vraiment beaucoup en boucle et c’est pesant. A chaque fois que l’on croit à une quelconque avancée dans l’histoire de Tessa et Hardin, on refait les mêmes erreurs, les mêmes disputes, et les mêmes réconciliations et… Fini ! Le côté fan-fiction rend au moins l’histoire assez addictive et fait qu’elle se lit relativement vite pour une roman de plus de 500 pages. C’est une bonne chose pour ceux qui, comme moi, n’ont pas du tout aimé ce bouquin. Parce qu’au moins, je ne l’ai pas traîné sur plusieurs semaines. Et heureusement.
Je suis sans doute un peu dur avec ce roman, mais très franchement, il m’a exaspéré, même dans la plume de l’auteur qui donnait à Tessa encore plus l’air d’avoir 14 ans. Je ne suis pas vraiment déçue puisque je ne m’attendais pas à une histoire extraordinaire non plus mais disons que c’est loin d’être une lecture que je compte poursuivre par le biais des autres tomes. L’impression de tourner en rond rend l’intrigue très lente parfois et c’était vraiment agaçant. Je ressors de cette lecture irritée et je ne retiens que la fin que j’ai aimé. Aimé car elle est un vrai coup dans la tronche. Je savais qu’il se passait un GROS truc à la fin de ce livre, et c’est ce qui me motivais à aller au bout de ma lecture et c’est l’unique chose qui ne m’a pas déçu dans cette histoire parce qu’elle était à la hauteur de mes attentes en la matière. Mais je sais pertinemment que la suite va me décevoir dans la réaction de Tessa alors… Pas d’After à After !
Cependant, je remercie Julie de m’avoir mis ce livre dans ma PAL pour le challenge parce qu’elle m’a ainsi permis de le lire, ce que je repousse depuis des mois, et de me faire un avis, un vrai, dessus.

Publicités

2 réflexions sur “Chronique – After ϟ

  1. Je suis contente de constater qu’il existe quelques âmes sensées qui trouvent un côté exaspérant à ce livre. Il n’y aura pas d’After à After pour moi non plus.

    PS : effectivement, Tessa « une force de caractère équivalent à celle d’un bébé-mouche sous prozac ». Merci pour le fou rire. 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s