Chronique – La fille seule dans le vestiaire des garçons ϟ

Titre : La fille seule dans le vestiaire des garçons
Auteur : Hubert Ben Kamoun
Edition et collection : Flammarion Emotions
Pages : 218
Date de sortie : 2013
Prix moyen : 13 euros
Genre : Drame

Résumé :
Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons. Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer. Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes…

Mon avis :
Choisi un peu au hasard à la bibliothèque, ce livre m’a rappelé énormément de choses et je dois dire qu’une part de moi est encore un peu retournée par cette lecture que je viens de terminer. Ce roman est une petite perle, que ce soit au niveau de l’écriture ou du contenu. En effet, j’ai totalement adhéré à la plume de l’auteur, et à sa façon de décrire des choses avec des mots qui auraient pu me sortir de la bouche à l’époque où j’avais l’âge de Marion.
Collégienne, la jeune fille m’a un peu rappelé la gamine que j’étais, par certains aspects, et surtout pour certains de ses questionnements et m’a beaucoup touché. Musicienne, elle est une adolescente très seule. Pas d’amies, ni de petits-amis, un père qui les a abandonné, sa mère, son frère et elle, quelques années plus tôt, on sent très vite combien cette solitude peut peser sur Marion qui va se retrouver sans trop le vouloir, victime des agissements d’Enzo et de sa petite bande.
Enzo, c’est le petit con prétentieux typique que l’on retrouve dans les collèges. Il m’a rappelé certains des garçons que j’ai pu voir dans le mieux, le macho qui n’hésite pas à faire mal, et surtout qui se fiche de ruiner une réputation. Et là, c’est à celle de Marion qu’il s’attaque. Un peu naïve, la gamine qu’est Marion n’en est que plus touchante et j’ai adoré voir la manière dont la rage et l’envie de se venger la font devenir un peu dingue à sa manière. On voit clairement comment les agissements de cette bande d’idiots agit sur l’adolescente et cela m’a rappelé combien les jeunes peuvent être durs entre eux, et combien cela pouvait atteindre les gens. Si l’on rajoute à ça le mal-être initial de Marion, autant dire qu’ils ont trouvé la cible parfaite.
Bien mené, on s’attache très vite à la narratrice de sa vie qu’est Marion, et à son petit frère, aussi adorable qu’abrutissant, qui m’a beaucoup touché dans sa manière d’aimer très fort sa soeur et de vouloir être là pour elle quand elle ne va pas bien. Si elle se sent seule, Marion ne l’est pas tant que ça. Et sa famille un peu bancale n’en reste pas moins une famille aimante.
Ce roman déborde de simplicité et d’émotion,  et j’ai vraiment accroché à la plume de l’auteur qui se mariait parfaitement avec les sensations, les émotions, les états d’âmes du personnage principal. Une très bonne lecture en soit, et je vous le conseille vraiment ! Ce livre est un bijou !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s