Chronique – La nostalgie de l’ange ϟ

Titre : La nostalgie de l’ange
Titre original : The lovely bones
Auteur : Alice Sebold
Edition et collection : France Loisirs – Molécule
Pages : 415
Date de sortie : 2013
Prix moyen : 9,99 euros
Genre : Thriller fantastique

Résumé :
Nom de famille : Salmon
Prénom : Susie
Assassinée à l’âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973… Susie est au Paradis. Elle vient d’être violée et assassinée. Or son aventure ne fait que commencer. Depuis le Ciel, elle observe avec tendresse et ironie ceux qui restent et se déchirent autour de sa mort : son meurtrier et le policier chargé de l’enquête, sa mère qui fuit loin ou son père anéanti, sa soeur chérie qui découvre l’amour ou encore l’adolescent avec qui Susie n’a pu échanger qu’un premier baiser.

Mon avis :
Il y a de cela plusieurs années que j’ai vu le film tiré du livre, The Lovely Bones, que j’ai totalement adoré d’où mon achat, dans le courant de l’année dernière, de ce livre que j’ai véritablement adoré. Oui, La nostalgie de l’ange est officiellement un coup de coeur. Il m’a touché, m’a fait versé une larme ou deux, voir trois ou des tonnes, m’a fait sourire, m’a donné envie de hurler de rage et m’a énormément plu. C’était une véritable découverte pour moi. Ou plutôt semi-découverte puisque j’avais déjà vu le film, même si je reconnais que je ne m’en souvenais pas trop en commençant ma lecture.
Susie, jeune fille de quatorze ans, se fait violer et assassiner par un de ses voisins et nous la retrouvons alors qu’elle est au Paradis et qu’elle observe le monde qu’elle a laissé. Sa famille, son meurtrier, son premier coup de coeur… Oui, je sais, c’est exactement ce que dit le résumé mais il n’y a pas trente-six manière de décrire ce roman, puisque c’est exactement ce qu’il se passe dans ce livre. Susie qui observe les presque dix années suivant sa disparition.
Le deuil est un sujet que l’on voit assez fréquemment dans les livres et je l’ai trouvé parfaitement dépeint dans ce roman, et le voir à travers les yeux de la défunte est tout particulièrement intéressant. Elle est attachée aux personnages qu’elle décrit, et parvient pourtant à s’en détacher parfois.
Entre souvenirs amusants et émouvants et événements qui se passent dans le présent où elle n’est pas, Susie nous livre toute une histoire de deuil touchante. Entre un père qui vit dans le souvenir de sa fille, une mère qui fuit ce décès et sa famille, et un frère et une soeur qui tentent tant bien que mal de grandir dans le souvenir d’une grande soeur qui hante leur famille entière, ce roman est d’un touchant comme je n’en ai que rarement vu. La justesse des mots d’Alice Sebold m’a énormément touché et je suis très heureuse de m’être enfin décidé à lire ce bouquin que je possédais depuis trop longtemps.
Les mots d’Alice Sebold… Je suis tombée totalement amoureuse de l’écriture de cette auteur, ou au moins de son écriture dans ce roman. J’ai vraiment trouvé sa plume exquise, à la fois complexe et qui décrit tout simplement les choses, avec une réelle perfection. J’ai donc vraiment apprécié et j’espère pouvoir un jour lire autre chose que ce roman d’une simplicité bouleversante.
Les personnages de Susie, Lindsay, et du père de famille sont les personnages que j’ai le plus apprécié et qui m’ont le plus touché. J’ai également adoré le petit Buckley, et j’ai aimé l’adolescent qu’il devenait, aussi. Samuel et Hal, qui deviennent des piliers pour les Salmon m’ont énormément plu, et la grand-mère de Susie et sa manière de voler à la rescousse de tout le monde… Bref, autant dire que les personnages que j’ai eu sous les yeux ont tous été vraiment intéressants et tous digne d’intérêt. Même la mère Salmon que j’ai détesté par bien des égards, est un personnage que j’ai aimé par d’autres. Et j’ai adoré détesté le meurtrier de Susie, avoir envie de vomir quand je voyais qu’il échappait aux griffes de la police.
Ce livre est un petit bijou et je n’ai que des choses positives à en dire parce qu’à mon sens, il n’y a rien de négatif. Alors je crois qu’il n’est pas nécessaire pour moi de dire quoi que ce soit de plus. A part : Lisez-le !

Publicités

6 réflexions sur “Chronique – La nostalgie de l’ange ϟ

    1. Je te le conseille vraiment ! D’après mes souvenirs, le film est vraiment conforme au bouquin, ou du moins le suit très bien et le livre est vraiment très très touchant 🙂

      J'aime

    1. Et je ne peux que te le conseiller vivement. C’est une très jolie lecture. Un peu dur parfois, il s’agit quand même d’une histoire de meurtre quand on y réfléchit mais vraiment à lire !
      Et je suis ravie que cette chronique t’ai plu 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s