Chronique – The lying game, tome 01 : Tu es moi ϟ

Titre : The lying game, tome 01 : Tu es moi
Titre original : The lying game
Auteur : Sara Shepard
Edition et collection : Fleuve noir – Territoires
Pages : 351
Date de sortie : 2012
Prix moyen : 9,90 euros
Genre : Thriller

Résumé :
Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

Mon avis :
Alors tout d’abord… Je voudrais dédier cet avis à mon auto-flagellation. Pourquoi ai-je mis aussi longtemps à me plonger dans cette saga ? Franchement ? Parce qu’il s’agit vraiment là d’un début coup de coeur, et surtout d’une découverte franchement géniale ! Je ne sais pas ce qui m’a le plus plu dans ce roman, mais nous allons voir un peu ce qu’il en est dans les lignes qui suivent parce qu’il s’agit vraiment d’un livre que j’ai adoré.
Traînant depuis trèèèèèèès longtemps dans ma PAL, il a voyagé de bibliothèque en bibliothèque à mesure de mes déménagements. Et j’ai finis par enfin l’ouvrir et me plonger dans sa lecture grâce au challenge du French Read-a-thon. Merci à ce challenge de m’avoir forcé à lire ce bouquin, bordel !
Si je me suis aussi bien attachée à l’histoire, c’est sans doute parce que déjà, le fond de l’intrigue est vraiment top. Deux jumelles qui ignorent tout de l’existence de l’une comme de l’autre : Emma et Sutton. Sutton est morte et c’est elle le narrateur, qui suis Emma qui va prendre sa place dans sa petite vie en apparence assez parfaite. Assez rapidement, un vrai jeu de rôle dangereux va se créer et j’ai vraiment, vraiment, vraiment, adhéré à cette super intrigue. Il faut que je me rende à l’évidence, j’aime les thrillers… Et celui-ci, sur fond girly m’a totalement charmé. Rien d’étonnant, me direz-vous puisque j’ai adoré également la saga Les menteuses, de la même auteure. Assez logique que celle-ci me plaise.
Ensuite, les personnages sont véritablement attachant. Emma, qui se retrouve piégée dans une vie qui n’est pas la sienne, va vouloir découvrir pourquoi sa soeur est morte et qui est l’assassin. Et j’ai adoré ce personnage à multiples facettes. Elle est très différente de Sutton mais se plonge totalement dans le rôle de celle-ci, ce qui montre combien c’est une nana intelligente et qui est prête à tout pour venger sa seule famille. Même si tout n’est pas toujours très rose pour Emma, elle demeure une battante. Difficilement, parfois, mais elle arrive toujours à se reprendre et elle n’est pas totalement seule.
Cela m’amène à parler du personnage très énigmatique d’Ethan qui est toujours une présence qui apaise Emma, et on remarquera très vite qu’il y a quelque chose entre eux. Peut-être une romance à prévoir pour la suite ? (Oui, le peut-être est sans doute de trop, je le reconnais…). Il est le personnage que j’apprécie le plus en dehors d’Emma parce qu’il est si doux et gentil, et en même temps tellement mystérieux que je suis vraiment tombée sous le charme.
Quand au personnage de Sutton… Assez complexe. En effet, nous ne la « côtoyons » que par le biais de son fantôme qui n’a plus ni ses souvenirs, ni sa personnalité. Autant dire que c’est assez compliqué de se faire une opinion. Je l’ai néanmoins trouvé très touchante quand elle se met à douter de tous ses amis en observant ce qu’il se passe pour Emma. C’est d’ailleurs seulement sous la forme de fantôme que je l’ai trouvé touchante. Car d’après les souvenirs de ses amis, ou les siens qui reviennent de temps à autre, Sutton est une Alison (cf Les menteuses) bis et est totalement détestable. Le genre de nana tellement menteuse que l’on a envie de lui foutre des tartes, et tellement manipulatrice qu’une part de nous est bien content qu’elle ne soit plus.
C’est d’ailleurs cette sorte de double personnalité de Sutton qui a donné, à mon sens, le plus d’intérêt à ce livre. J’ai beaucoup aimé la double-narration. En effet, nous suivons Emma, mais à travers les yeux de Sutton. Cependant, leurs émotions à toutes les deux sont transcrites ce qui rend parfois la situation assez amusante puisqu’elles peuvent être un peu en désaccord. J’ai beaucoup aimé avoir une vision telle que celle-ci de Sutton qui nous laisse découvrir un personnage qui n’est pas si mauvais que cela alors qu’elle aurait sans doute été juste détestable sans sa présence fantôme tout au long du livre.
En d’autre terme… Je ne crois pas qu’il y ait un seul point négatif à ce livre et la suite a bien vite rejoint ma PAL. Je vous conseille vraiment ce premier tome ainsi que le reste de la saga. Le suspens est haletant, les personnages attachants et l’histoire en elle-même est vraiment intéressante. Une super bonne lecture pour moi !

Publicités

2 réflexions sur “Chronique – The lying game, tome 01 : Tu es moi ϟ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s