Chronique – L’affaire Jennifer Jones ϟ

Titre : L’affaire Jennifer Jones
Titre original : Looking for JJ
Auteur : Anne Cassidy
Edition et collection : Milan – Macadam
Pages : 313
Date se sortie : 2006
Prix moyen : 12,50 euros
Genre : Jeunesse

Résumé :
Alice Tully, 17 ans, jolie cheveux coupés très court. Etudiante, serveuse dans un bistrot. Et Frankie, toujours là pour elle. Une vie sans histoire. Mais une vie trop lisse, sans sans famille, sans ami. Comme si elle se cachait. Comme si un secret indicible la traquait.

Mon avis :
Ce livre est, je dois l’avouer, presque un coup de coeur. Conseillé par ce roman, j’ai dévoré ce roman de la première à la dernière page avec délice. Ce livre se découpe en quatre partie, représentant chacune une partie de la vie d’Alice/Jennifer, une personnalité de cette jeune femme, jeune enfant.
Dans la première partie, nous découvrons donc Alice Tully, future étudiante de 17 ans, qui vit chez Rosie, une adorable assistante sociale qui s’occupe d’elle parfaitement bien. Il nous faut attendre la fin du second chapitre pour apprendre qu’Alice est en fait Jennifer Jones, dîtes la tueuse d’enfants. En effet, quand elle avait 10 ans, la petite Jennifer a assassiné une de ses camarades de classe. Quelques années plus tard, sortie de prison, elle est devenue Alice Tully. Cette première partie donc, nous apprend à faire connaissance avec cette jeune fille un peu mal dans sa tête et dans sa peau, et qui apprend à avoir une vie normal après plusieurs années en prison. Mais voilà, rien ne se passe comme prévu et une journaliste découvre qui se cache derrière son identité secrète.
La deuxième partie nous permet de découvrir l’enfance de Jennifer ainsi que ce qu’il s’est passé le jour du meurtre. On y découvre les protagonistes principaux de son enfance, son caractère et sa façon d’être. On découvre l’enfant meurtrie et abandonnée qu’elle était. Et on s’attache à cette petite gamine si fière de sa mère et si indépendante, avec une grande force de caractère.
dans la troisième partie, on suit la fin d’Alice et la quatrième la voit devenir Kate Evans. En sommes, trois personnage différent tout en étant le même. De quoi devenir un peu schizophrène ! Mais au final, l’écriture est si bien ficelée que le passage de l’une à l’autre se fait particulièrement facilement. On s’attache à chacune des facettes de cette petite fille, puis jeune femme. Jennifer Jones, qui apparaît comme un monstre est la gamine que nous apprenons à connaître et que l’on plaint très rapidement. L’écriture avait quelque chose de très enfantin, d’ailleurs quand il était question de cette petite fille. Quelque chose que j’ai vraiment adoré. On se retrouvait vraiment plongé parfaitement bien dans les diverses facettes d’Alice/Jennifer et j’ai vraiment adoré ce personnage principal et son évolution que l’on ressent parfaitement même si l’on ne suit pas son passé en prison qui n’est que très rapidement relaté.
Autres personnages tout particulièrement appréciés par moi-même : Rosie et Frankie, deux des personnes qui contribuent à rendre la vie d’Alice la plus normale du monde. La première m’a beaucoup touché par cette volonté de protéger la jeune fille, cette volonté de s’occuper d’elle tout en sachant parfaitement qui elle était, et ce qu’elle avait pu faire. De son côté, l’amour que voue Frankie à Alice l’a rendu tout particulièrement touchant. Il y avait quelque chose de vrai dans ce personnage qui rendait encore plus touchante l’histoire de la jeune fille.
Comme je l’ai déjà dit, l’écriture m’a fortement plu. J’ai vraiment été plongé dans cette histoire. La façon d’écrire les choses laissaient une certaine part de suspens aux choses, et ne rendaient pas le livre comme quelque chose dont été décidé à l’avance. Rien que ce petite suspens pour deviner qu’Alice était Jennifer, dans les deux premiers chapitres, c’était assez sublime. Moi qui aime la littérature jeunesse, bien qu’avec énormément de modération, j’ai du reconnaître que j’ai totalement flashé sur ce roman, qui, à mon sens, peut se lire à tout âge.
En plus des personnages et de l’écriture, l’histoire, le sujet de fond, m’a énormément plu. Il ne s’agissait pas seulement du meurtre d’un enfant par un autre, mais bel et bien les raisons qui ont poussé une petite fille à devenir quelqu’un aux tendances violentes, et comment devenir une personne normale après avoir agis comme cela, comment vivre avec cette culpabilité. J’ai donc totalement accroché avec cette manière enfantine puis plus adulte de décrire les choses. La plume évoluait avec le personnage et j’ai véritablement adoré ce livre, je crois que je me répète un peu, d’ailleurs..
Sur ces quelques notes, je vous laisse ! Avec, j’espère, la conviction profonde qu’il vous faut lire ce bijou !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s