Bilan Lecture 2014 – Lectures marquantes de l’année ϟ

En ce début d’année 2015 et avant d’entamer une nouvelle année littéraire, j’ai décidé de revenir sur les livres qui m’ont marqué en cette année 2014. Je n’ai pas fait de top 10 pour la simple et bonne raison que je n’ai pas de liste précise de mes lectures. Je compte juste vous parlez des premiers livres qui me sont en tête quand j’ai réfléchis à mes lectures de l’année écoulée ! Alors.. Allons-y !

Beautiful BastardBeautiful Stranger, Beautiful Player, de Christina Lauren

Sans surprise, j’ai décidé de regrouper ces trois tomes de la saga Beautiful que j’ai découvert en janvier et poursuivi tout au long de l’année. C’est une saga que j’ai totalement adoré. Les personnages sont attachants, hilarants et ont un potentiel sexuel de dingue. Ces livres sont à mes yeux une dinguerie et j’ai juste totalement adoré !
Découvrir un duo différent à chaque fois, et une vision des choses différentes rend cette sage des plus intéressantes parce que personnellement, suivre le même couple trois tomes, je m’ennuie très vite. Mais là, aucun ennui et on retrouve fréquemment les anciens puisqu’il existe un réel fil conducteur. En somme, de supers romans qui se dévorent très rapidement.
J’ai d’ailleurs également dévoré Beautiful Bitch, Beautiful Sex Bomb et Beautiful Beginning, juste pour le plaisir de retrouver le duo Chloé/Bennett qui est aussi explosif qu’amusant. Ces livres sont écrits avec une réelle justesse par deux auteures qui rendent justement cette lecture beaucoup plus intéressant, notamment avec l’alternance entre les narrateurs. C’est ce qui, à mon sens, manque dans beaucoup de récit du genre où un seul des deux personnages nous donne son point de vue de l’histoire. Ici, le changement apporte beaucoup et permet au lecteur de s’attacher aux deux personnages et de mieux s’immiscer dans leur histoire.
J’ai d’ailleurs trouvé remarquable la manière des auteurs de créer des personnages aussi différent d’un roman à l’autre. Car Sara, Cloé et Ziggy ne se ressemblent pas le moins du monde. De même que Will, Bennett et Max. Leur unique lien est leur amitié qui est d’ailleurs un point très intéressant des romans.
En bref, à découvrir d’urgence pour ceux qui n’ont toujours pas succombé aux Beautiful Bitch, Bastard et autres du genre !

Love letters to the dead de Ava Dellaira

Ce livre m’a été offert à mon anniversaire par mes amies de la fac et est très vite entrée dans mon top 10 de tous les temps. Si au début, c’est le nom de Kurt Cobain sur la quatrième de couverture qui m’a donné envie de découvrir ce roman, c’est vite devenu l’émotion à l’état brut qui parsème ses pages qui m’a charmé. Ce roman est un petit bijou d’écriture et d’émotion. J’ai pleuré, ris et surtout, j’ai adoré.
Le personnage de Laurel m’a beaucoup ému dans cette tendresse et surtout pour la bulle dans laquelle elle évolue. Elle est une héroïne marquante par cette manière qu’elle a d’évoluer au fil des pages, au fil de son deuil, de ses questionnements et de ses amitiés, et coups de coeur. Le fait de faire de ce roman un roman épistolaire était très intelligent et rend la lecture très fluide, et les références en matière de musique sont assez exceptionnelles pour quelqu’un comme moi qui adore Nirvana et tant d’autres cité dans  ce livre. Laurel s’adresse aux morts à travers ces lettres et surtout à sa soeur décédée, sa soeur dont elle porte le deuil en couronne.
En d’autres termes, il s’agit là de mon gros coup de coeur de l’année 2014. Ce livre m’a surpris, émerveillé et, encore une fois, je le dis, ému. Je l’ai dévoré et je le conseille absolument à tout le monde. La justesse des mots d’Ava Dellaira m’a totalement et irrévocablement touché.

Les soeurs de la lune : Witchling et Changeling de Yasmine Galenorn

Il ne s’agit pas exactement d’une découverte puisque les soeurs d’Artigo sont en réalité ma première lecture Bit-Lit et ma première découverte chez Milady. Ce sont elles qui m’ont fait sombré dans cet univers, et qui m’ont fait tomber amoureuse de ce monde, il y a de cela bien cinq ou six ans. En d’autres terme, j’ai retrouvé de vieilles amies quand mon frère m’a offert l’édition double sorti dans l’année.
Sans surprise, cette redécouverte a été un réel plaisir. Ces trois soeurs sont terriblement attachante et touchante, les histoires sont incroyablement bien ficelés et se suivent très bien. La tension monte toujours un peu plus et l’univers d’Outremonde est juste magique et rappelle d’une certaine manière l’univers créé par Tolkien. On retrouve un réel mélange des genres qui font tout le charme du livre et que j’adore tout particulièrement.
Les trois personnages sont vraiment des femmes que j’adore, que ce soit Camille, Delilah ou Menolly, leurs différences autant que leurs ressemblances en font des personnes bien à part et totalement indépendantes l’une de l’autre, en même temps qu’elles se complètent. Et elles m’ont permis de me relancer dans la Bit-Lit qui ne me tentait plus beaucoup ces derniers temps.
Pour les irréductibles, je vous invite à vraiment lire et relire cette saga ! Elle vaut le détour !

Vampire Academy, de Richelle Mead

Je crois que la sortie du film m’a pas mal bougé le fessier pour que je me lance enfin dans cette saga, puisque j’avais les livres mais que jamais je n’avais franchi le pas. Et pourtant, ce n’est pas faute d’être dingue de Richelle Mead dont je suis tombée amoureuse en découvrant Georgina Kincaid (Succubus). J’ai donc fini par commencer cette sublime saga, au dépend de mes livres scolaires, d’ailleurs et… J’ai totalement adoré.
Rose est un personnage aussi parfait que l’était Georgina. Elle est à l’opposé des héroïnes qui m’exaspère dans le Young Adult en règle générale, c’est un personnage fort et au sarcasme qui m’a énormément rappelé celui du succube de Mead. En d’autres termes, j’ai adoré la jolie Rose qui n’a pas sa langue dans sa poche, ni ses poings d’ailleurs. Drôle, pétillante et en même temps terriblement touchante, elle est une de mes héroïnes favorites.
Mais, car oui, il y a un mais, l’action se ramollit beaucoup autour du tome 4, si mes souvenirs sont exact et j’ai eu du mal à finir celui-ci et le 5 et 6, n’en parlons pas. Retrouver mes personnages favoris a été un réel plaisir, évidemment, mais sur le milieu du roman, l’action s’essouffle mais j’avais déjà remarqué ça chez Georgina pour les mêmes tomes. Dommage mais Vampire Academy reste quand même une super découverte !

Beautiful Disaster, de Jamie McGuire

Pour le coup, il ne s’agit pas vraiment d’un coup de coeur mais plutôt de l’un des derniers livres lus cette année. Je l’ai donc encore bien en tête et surtout, je vais pouvoir dire ce que je pense. Car après tout, il n’était pas si atroce à lire.
Je m’explique ! L’histoire est vraiment bien, les deux personnages principaux et leurs amis aussi, vraiment, mais j’ai eu l’impression de lire une chronique adolescente du genre de toute celle qui ont fleuri sur facebook il y a quelque temps. Non que l’écriture soit aussi atroce, ceci dit. Non, c’était d’ailleurs LE point positif, l’écriture était plutôt pas mal. Et on se laissait ien porter par l’histoire mais rapidement, j’ai juste eu envie d’envoyer valser ma liseuse et de hurler un gigantesque : « LA BLAGUE ! ». Tout m’a semblé trop gros, trop surfait, trop tout. Il n’y a que l’histoire d’amour qui ne faisait pas trop, en fait. Les réactions sont excessives et rendent les personnages parfois totalement insupportable. Et je ne parle pas seulement des disputes mais de tout le reste. Le final m’a donné envie de pleurer tant je l’ai trouvé d’une stupidité dingue. Le réalisme pêchait énormément à mes yeux dans ce roman et j’ai eu un mal de chien à le terminer. Même le surnom de « Poulette » a fini par m’exaspérer.
Bref, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai détesté mais je ne lirais pas le second tome, ça ne m’intéresse pas du tout !

Nos étoiles contraires, de John Green

On ne présente plus ce phénomène littéraire mais personnellement, il a été loin d’être un coup de coeur. En fait j’ai même totalement pas compris pourquoi il y a eu un tel engouement autour de ce bouquin. Pour ma part, oui, l’histoire était touchante, oui la maladie était bien décrite. Mais… Ce n’était pas transcendant. J’ai lu des romans mille fois plus beau que celui-ci, beaucoup plus émouvant, beaucoup plus tout. Merde, certain dialogue n’ont même pas de verbes de parole ! Suis-je la seule à être choquée de ce détail ?
J’ai déjà lu des livres dont l’histoire se rapprochait et c’était beaucoup plus émouvant. Les seuls moments qui valaient le coup, c’est lorsque l’auteur parlait. Car aussi connard soit-il, là, c’était parfaitement écrit et j’ai adoré son sarcasme. Le personnage de Gus m’a aussi beaucoup plu. J’ai aimé sa façon d’être, et surtout sa manière de voir les choses qui le rendent très intéressant.
Mais j’ai déjà fait une chronique sur le sujet, je ne vais donc pas m’étendre d’avantage. Disons juste que c’est un flop total pour moi. Même si j’ai versé une petite larme à la fin, je ne comprends pas l’engouement autour des mots de John Green. Navrée et huez-moi si vous le souhaitez.

C’est ici que s’achève cet article ! J’ai sans doute oublier une tonne de livres lu cette année mais je comptais mettre les plus marquants de l’année alors… J’ai aussi relu les Anita Blake, dans lesquels je suis toujours, d’ailleurs. J’ai commencé et acheter plusieurs livres mais nous les verrons pour 2015 !
Je vous souhaite d’ailleurs une très bonne année littéraire et personnelle.

Miia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s